La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

17 avril 2023 - 17h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations populaires similaires au « Mouvement 20 février ».

« Ils (les trois partis de la coalition) n’ont même pas pu sortir pour dire aux Marocains de patienter… Ils ne savent pas communiquer et dire que l’oignon se fait rare », a-t-il dit lors d’un meeting du groupe parlementaire du PJD, vendredi soir à Rabat, critiquant ainsi la communication de l’équipe d’Akhannouch. Le leader islamiste et ex-chef de gouvernement assure avoir reçu « plusieurs plaintes de citoyens qui ne bénéficient plus de RAMED malgré leur situation précaire, ou même certains qui ne reçoivent plus les allocations d’aide aux veuves. »

À lire :Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

À cette allure, Abdelilah Benkirane redoute un remake du « Mouvement 20 février », mouvement de contestation apparu au Maroc le 20 février 2011, à la suite de la vague de protestations et de révolutions dans d’autres pays de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient connue sous le nom de « Printemps arabe ». « Le 20 février peut revenir, et le gouvernement n’a pas tenu ses promesses. On ne peut pas tout mettre sur le dos de la guerre en Ukraine alors que la gestion gouvernementale souffre de plusieurs lacunes », a mis en garde le patron des islamistes cité par le site arabophone Goud.ma. Selon lui, le gouvernement est « en manque de confiance et de cohésion » entre ses composantes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Aziz Akhannouch - Abdelilah Benkirane - Mouvement du 20 février

Aller plus loin

Israël-Palestine : la nouvelle bourde d’Abdelilah Benkirane

Dans un contexte d’escalade des tensions israélo-palestiniennes, le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, exige l’expulsion du chef du...

Akhannouch dresse un sévère réquisitoire contre le PJD

Le chef de gouvernement Aziz Akhannouch a répondu aux critiques de l’opposition dont l’un des membres « a accusé » son équipe de « manquer de transparence dans l’application des...

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé...

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc contraint de s’adapter aux nouvelles exigences des touristes

Le gouvernement marocain s’active à renforcer les capacités des acteurs du secteur du tourisme pour suivre les tendances et les évolutions mondiales et s’adapter aux nouvelles exigences des touristes.

Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

Face à la fermeture de nombreux cafés et restaurants, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Ils ont saisi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et exigent une...

Échange de données fiscales sur les MRE : le projet de loi reporté

Le gouvernement d’Akhannouch est appelé à revoir deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui ont fait l’objet d’une polémique. L’année 2025 est la date du délai de leur...

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...

Royal Air Maroc : 200 avions prévus d’ici 2037

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch et le Président-directeur général de la Royal Air Maroc (RAM), Hamid Addou, ont procédé mardi à Rabat, à la signature du contrat-programme 2023-2037. Objectif, améliorer l’attractivité de la destination Maroc et...

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Restrictions d’eau : voici ce qui attend les Marocains

Face à une crise hydrique majeure imminente, le gouvernement d’Aziz Akhannouch a pris des mesures strictes pour lutter efficacement contre la pénurie d’eau.

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...