Miss Raisa : « Il y a plus de racisme au Maroc qu’en Espagne »

5 mars 2023 - 22h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

La rappeuse Miss Raisa (Imane Raissali à l’état civil) a été victime d’une campagne de harcèlement cet été après avoir décidé de ne plus porter le voile. D’origine marocaine, elle est une défenseure des droits des femmes marocaines résidant en Espagne qui subissent, affirme-t-elle, diverses formes de discriminations.

Originaire de Tanger, Miss Raisa, 26 ans, est une rappeuse qui s’est révélée il y a trois ans, peu avant le confinement. Elle avait sorti à l’époque ses premières chansons qui ont connu un franc succès sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, elle compte plus d’un demi-million de followers. Il y a quelques mois, la jeune femme a décidé de retirer son voile, une décision qui a suscité une avalanche de critiques et d’insultes de la part des internautes qui ne la considéraient plus comme une musulmane. Harcelée et menacée, elle a dû bénéficier d’une protection policière, fait savoir El Confidencial.

À lire : La rappeuse Miss Raisa enlève le voile et s’en explique

Miss Raisa, mère d’une fille née d’un mariage arrangé, étudie aujourd’hui la psychologie, participe à des émissions de radio et assiste à des rencontres comme le récent Forum culturel de Valladolid consacré à la haine. C’est dire à quel point sa voix compte dans les médias. « J’aime quand les gens ne sont pas d’accord avec moi. Mais le problème est que la haine monte au fur et à mesure que vous gagnez en visibilité et que votre message devient de plus en plus important. Et le gérer n’est pas une tâche facile. Il faut s’entourer des gens qui vous aiment et rester dans un environnement qui garantisse votre sécurité, sinon vous pouvez être affectés psychologiquement », explique-t-elle.

À lire : Miss Raissa menacée de mort après un post en soutien au mouvement LGTBIQ+

La rappeuse confie avoir vécu un moment très difficile après sa décision de retirer le voile. « J’ai dû changer d’école à ma fille, je savais qu’il y avait des patrouilles de police à côté de chez moi… L’humour m’a aussi beaucoup aidé à faire face à tout ça, sinon j’aurais sombré dans la misère », avoue-t-elle, ajoutant qu’elle a pris du recul pour analyser la situation sans passion et de façon plus rationnelle. « Une des choses qui m’attriste, c’est qu’au final on ne se focalise jamais sur la personne mais sur ce que tu portes… Et oui, avant j’étais la femme voilée, puis maintenant celle qui a enlevé le voile. En tant qu’artiste, je pense que je suis un être humain et que mon intention est bonne », précise Miss Raisa.

À lire : Discrimination, intégration, identité : des Espagnols d’origine marocaine en parlent

La jeune Marocaine partage l’avis de l’écrivaine Najat El Hachmi qui est contre le port du voile par les femmes musulmanes. « Oui, les musulmanes sont utilisées pour instrumentaliser l’Islam, pour mesurer l’islam et le pouvoir masculin dans la société […] Il y a des débats que je n’ouvre pas avec ma famille, car je sais qu’ils n’aboutiront à aucune conclusion… J’adore vivre en Espagne. Il y a des gens qui sont racistes en Espagne comme partout dans le monde, mais ma condition d’être dans deux cultures et deux pays m’autorisent à affirmer qu’il y a autant de racisme au Maroc qu’en Espagne. Je dirais même qu’au Maroc, il y a plus de racisme qu’en Espagne », a-t-elle conclu.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Religion - Femme marocaine - Islam - Miss Raisa

Aller plus loin

Les cas de racisme dans la police néerlandaise inquiètent

La police néerlandaise, qui emploie plus de 60 000 personnes, a récemment fait part de 30 signalements de propos et comportements racistes ou discriminatoires au sein de ses...

Un homme accusé d’avoir arraché le doigt d’un Marocain lors d’une attaque raciste

Un homme risque une peine de sept ans et quatre mois de prison pour avoir arraché un morceau de doigt à un homme d’origine marocaine tout en proférant des insultes racistes à...

La rappeuse Miss Raisa enlève le voile et s’en explique

La rappeuse marocaine Miss Raisa a décidé de ne plus porter le voile. Celle qui réside aujourd’hui à Barcelone explique sur sles réseaux sociaux les raisons qui l’ont amenée à...

Discrimination, intégration, identité : des Espagnols d’origine marocaine en parlent

Le romancier Youssef el Maimouni, la dessinatrice et illustratrice Nadia Hafid et la rappeuse et écrivain Miss Raisa, tous Espagnols d’origine marocaine, mais de générations et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Hajj : une clause "anti-protestation" fait polémique au Maroc

L’introduction par le ministère des Habous et des Affaires islamiques dirigé par Ahmed Taoufiq d’une clause qui oblige le pèlerin marocain pour le hajj 2024, un des cinq piliers de l’islam, « à ne pas protester même en cas de retard de l’avion », fait...

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 23 mars 2023, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé vendredi 14 avril la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne.

Officiel : voici la date de l’Aïd al Adha au Maroc

La date de l’Aid al Adha au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être annoncée par le ministère des Habous et des affaires islamiques.

L’actrice Malika El Omari en maison de retraite ?

Malika El Omari n’a pas été placée dans une maison de retraite, a affirmé une source proche de l’actrice marocaine, démentant les rumeurs qui ont circulé récemment sur les réseaux sociaux à son sujet.

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Maroc : les discours radicaux dans les mosquées inquiètent

La députée du parti Fédération de la Gauche démocratique, Fatima Tamni, a interpelé le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, au sujet de l’exploitation des tribunes des mosquées pour diffuser des discours radicaux contre les...

Nouhaila Benzina : un hijab par amour

La Marocaine Nouhaila Benzina pourrait être la première footballeuse de l’histoire à jouer avec un hijab, si elle monte sur le terrain lors du match contre la Corée du Sud en Coupe du monde féminine, prévu ce dimanche.

Hijab et football féminin : Le Conseil d’État maintient l’interdiction

L’interdiction du port du hijab lors des compétitions de football féminin, qui est en vigueur depuis 2016, a été confirmée par le Conseil d’État jeudi.

Le ramadan débutera jeudi en France

Le ramadan débutera officiellement le jeudi 23 mars en France, annonce le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz.