Recherche

Un prêt européen pour moderniser les autoroutes marocaines

© Copyright : DR

8 mars 2021 - 11h20 - Economie - Par: J.K

La Banque européenne d’Investissement (BEI) et la Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) renforcent leur partenariat. Dans un communiqué, les deux institutions viennent d’annoncer la signature d’un contrat de financement de 85 millions d’euros (environ 925 millions de dirhams), dans le cadre du mandat de prêt extérieur (ELM) de l’Union européenne pour la période 2021-2027.

Ce programme d’investissement stratégique vise à accélérer la digitalisation des infrastructures de transport autoroutières dans le royaume, favorisant une mobilité accrue des personnes, des marchandises et des services. Pour Ricardo Mourinho Félix, Vice-président de la BEI, responsable des financements au Maroc, « il s’agit d’un vaste programme de modernisation et de renforcement des 1 800 km du réseau autoroutier du pays ». Et Anouar Benazzouz, Directeur Général d’ADM de se féliciter : « La BEI est un partenaire de premier rang qui nous accompagne sur plusieurs projets d’investissement. D’ailleurs nous ne sommes pas surpris que la Banque européenne d’Investissement ait choisi de nous accompagner également dans un domaine aussi stratégique qu’est la digitalisation pour améliorer la sécurité autoroutière et assurer la fluidité du trafic ».

Ainsi, ADM disposera d’un équipement pour avoir des informations en temps réel sur les conditions de circulation sur l’ensemble du réseau autoroutier. Une grande avancée au regard de l’augmentation constante du nombre de véhicules en circulation. Avec la digitalisation des systèmes de paiement et l’installation de nouveaux types de télépéage, c’est l’usager qui gagne en temps, en coût et en sécurité, tout en bénéficiant de nouveaux services personnalisables, font observer les partenaires de cette initiative.

Ces nouvelles infrastructures permettront par ailleurs, d’optimiser la compensation des pertes dues à la crise sanitaire, ainsi que la diminution du nombre de fraudes au péage. Des intérêts que vient compléter un autre, d’ordre environnemental, puisque la pollution générée par les arrêts au niveau des voies de péage manuelles s’en trouvera réduite.

Plus de 6000 emplois devraient être créés durant la phase de mise en œuvre du projet, fait savoir ADM, ajoutant que le montant du prêt couvre à titre exceptionnel jusqu’à 83,6 % du coût total du projet, en principe limité à 50 % par les statuts de la Banque, et cela, conformément à la mesure d’urgence opérationnelle prise au mois d’avril dernier.

Mots clés: Union européenne , Prêt , Autoroutes du Maroc (ADM) , Transports , Autoroutes marocaines

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact