Recherche

Mohamed Benchaâboun décline sa vision post-confinement

© Copyright : DR

10 mai 2020 - 05h00 - Economie

Acteur important au cœur de la lutte contre le covid-19, et particulièrement contre les effets socio-économiques de cette pandémie, le ministre des Finances, Mohamed Benchaâboun, décline sa vision du Maroc post-confinement.

Dans un entretien au quotidien Al Ahdath Al Maghribia, le ministre a rappelé les grands axes des mesures anticipatives engagées par le royaume pour contrer les effets socio-économiques négatifs de la pandémie du covid-19, dont entre autres la protection de l’emploi, le soutien au pouvoir d’achat des Marocains et aux entreprises du secteur productif national.

D’après Mohamed Benchaâboun, le Maroc a réussi son combat contre le covid-19 grâce à la mise sur pied du Comité de veille économique. Cette mesure d’anticipation de la crise sanitaire a sauvé des milliers de très petites, petites et moyennes entreprises d’une faillite certaine. Elle a également permis à leurs employés de garder un certain niveau de pouvoir d’achat.

Pour réussir ce défi, le ministre des Finances rappelle que l’État a injecté dans ces entreprises, quelque 33 milliards de dirhams, et garanti à un taux de 95 % quelque 9 000 crédits d’un montant de 73 milliards de dirhams pour les entreprises qui ont été mises en difficulté par la pandémie du coronavirus.

D’autres mesures sont déjà envisagées, courant cette semaine, par le gouvernement dont notamment l’identification des grandes lignes sur la base desquelles la loi de finances rectificative sera confectionnée. À en croire le ministre des Finances, cette nouvelle loi de finances comprendra un volet pluriannuel dont l’objectif sera de tracer la feuille de route de la dynamisation de l’économie nationale.

Le ministre de l’Économie et des finances a par ailleurs précisé que le Comité de veille économique a préconisé l’organisation dans le futur, du secteur informel ainsi que la généralisation et le renforcement de la protection sociale. Aussi, a-t-elle recommandé de consentir d’importants investissements publics dans des secteurs qui ont prouvé leur importance stratégique lors de cette crise, à savoir la santé et surtout, l’éducation.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Ministère de l’Economie et des Finances , Mohamed Benchaaboun

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact