Mohamed El-Hamdy : de clandestin à numéro 1 du barbecue en Espagne

17 octobre 2023 - 13h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Mohamed El-Hamdy est arrivé par bateau en Espagne depuis le Maroc il y a 18 ans. Le jeune homme de 34 ans vient de remporter le prix de la meilleure grillade d’Espagne. Récit d’un parcours inspirant.

Mohamed El-Hamdy est arrivé au port de Motril, à Grenade en 2005 à bord d’une patera en provenance d’El Kelaa des Sraghna, un petit village situé à moins d’une heure de Marrakech. Alors âgé de 16 ans, il travaille dans une imprimerie et gagne son premier salaire. Mais le mineur est passionné de cuisine et voulait faire carrière dans la restauration. « À l’âge de 18 ans, j’ai fait mes premiers stages. J’ai toujours aimé faire des grillades ou des brochettes d’agneau ou de veau », confie-t-il à La Verdad.

Mohamed a réussi à se faire un nom et une réputation. Depuis sept ans, il travaille au restaurant La Tropical à Los Alcázares. Aujourd’hui âgé de 34 ans, le jeune homme a remporté le prix de la meilleure grillade d’Espagne à San Sebastián Gastronomika, devant de grands spécialistes de grillades de Navarre, Burgos, Álava, Guipúzcoa, Vizcaya et même Grenade. Un parcours dont il est fier. Mais pas que lui. « Ma mère était folle de joie en l’apprenant. Ma famille est très fière de moi », se réjouit Mohamed, marié et père de deux enfants.

À lire : Najat Kaanache : parcours d’un chef-cuisinier

Juan Carlos Méndez, le propriétaire du restaurant La Tropical fondé en 1936, est également très fier de Mohamed, qui en plus des grillades, réalise aussi des plats typiquement marocains comme le couscous et le tajine. « J’espère qu’un jour, nous aurons une étoile Michelin », souhaite-t-il.

Le numéro 1 du barbecue en Espagne est un mordu du travail bien fait. Son secret, apporter « beaucoup de soin » à la cuisson de la viande : « Le steak doit être à température ambiante lorsqu’il entre en contact avec le feu. Si ce n’est pas le cas, le travail est raté », explique-t-il. Musulman pratiquant, Mohamed ne fait que des grillades de bœuf, de poulet ou d’agneau, et jamais de porc. Sa spécialité, c’est la côtelette de bœuf frison, un plat qui lui a d’ailleurs permis de remporter le prix à Saint-Sébastien.

Sujets associés : Espagne - Grenade - Immigration - Restauration - Cuisine marocaine - MRE

Aller plus loin

La Marocaine Zineb Hattab parmi les 50 meilleurs chefs cuisiniers au monde

La Marocaine Zineb Hattab fait partie des nominés de la deuxième édition de 50 Next, une initiative qui met en lumière de jeunes talents dans différents domaines de la gastronomie.

Najat Kaanache : parcours d’un chef-cuisinier

Najat Kaanache, grand chef cuisinier basque d’origine marocaine, vient de publier son premier livre, une autobiographie qui retrace son parcours à travers le monde. Un récit en...

Londres : un cuisinier marocain fait le bonheur des SDF

Si la pandémie du coronavirus a créé une atmosphère anxiogène et incertaine partout dans le monde, elle a le mérite au moins de voir surgir une chaîne de solidarité sans précédent.

Des chefs marocains dans le jury de la finale de MasterChef Espagne

La finale de la dixième édition du MasterChef Espagne a lieu ce lundi 18 juillet. Des chefs du Maroc, de l’Equateur, de la Pologne, de la Suisse, et d’autres pays constituent le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

Voici le guide fiscal 2023 des MRE (douane)

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de dévoiler son guide fiscal pour l’année 2023 à destination des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.

Maroc : les MRE font grimper les ventes immobilières

Les transactions immobilières sont en hausse au Maroc en ce début d’été, avec la forte demande des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et notamment en Europe, qui affluent vers le royaume pour y passer leurs vacances.

Marhaba 2022 : important message aux MRE

Le port de Tanger Med a pris de nouvelles mesures afin de mieux faire face au flux du trafic durant les mois d’août et septembre.

L’Espagne mène la vie dure aux MRE

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui prévoient de retourner dans leurs pays de résidence après avoir passé les vacances d’été au Maroc se voient interdits de transporter certains produits.

Marhaba 2022 : des mesures pour garantir une bonne phase retour

Dans le cadre de la planification des retours des Marocains de l’étranger venus en vacances au Maroc, des dispositions ont été mises en place, afin de faire face à l’intensité du trafic.

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.