Mohamed Moubdii, Berlusconi et Ruby

31 janvier 2014 - 13h44 - Monde - Ecrit par : J.L

Une interview accordée par le ministre Mohamed Moubdii au quotidien Al Akhbar suscite une forte polémique en Italie. Le gouvernement italien aurait même demandé à son ambassade à Rabat de rassembler toutes les informations disponibles sur les déclarations faites par le ministre marocain sur l’âge de Karima El Mahroug, alias Ruby, qui aurait eu des relations sexuelles avec Silvio Berlusconi, alors qu’elle était encore mineure.

Le long entretien du ministre avec le quotidien Al Akhbar a été intégralement traduit en italien et envoyé en Italie, rapporte le journal, selon lequel les autorités italiennes ont adressé une commission rogatoire à leurs homologues marocaines, pour obtenir un extrait de l’acte de naissance de Karima El Mahroug.

Tout laisse entendre que la justice italienne pourrait ouvrir une nouvelle enquête sur l’affaire de Silvio Berlusconi, accusé d’avoir eu des relations sexuelles avec Ruby, encore mineure au moment des faits, en se basant sur les déclarations faites par le ministre marocain.

Rai radio 2 a contacté Mohamed Moubdii dans le cadre de l’émission "un giorno da pecora" (Le mouton du jour), pour l’interroger sur la forte polémique suscitée par ses propos en Italie.

Le ministre marocain a affirmé n’avoir jamais fait de déclarations quant à l’âge de Karima El Mahroug, ni sur le fait qu’elle était majeure quand elle avait eu des rapports sexuelles avec Berlusconi.

Pour prouver que l’interview du ministre était réelle, la journaliste d’Al Akhbar, a publié un extrait de l’entretien sur YouTube. L’enregistrement a été

" class="spip_out" rel="external">retiré de la plate forme vendredi soir.

Contacté lundi par Bladi.net, Moubdii qui se trouvait au Bahreïn, nous a affirmé qu’il n’avait pas fait de déclarations à ce propos, affirmant aussi qu’il n’avait jamais dit à Al Akhbar qu’il n’avait pas son baccalauréat.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Italie - Rubygate - Gouvernement marocain - Mohamed Moubdii

Ces articles devraient vous intéresser :

Les ministres marocains offrent un mois de salaire aux victimes du séisme

Les ministres marocains viennent de décider de faire don d’un mois de salaire suite au terrible séisme que le Maroc a connu dans la nuit de vendredi à samedi.

Aïd al-Fitr au Maroc : jour de congé supplémentaire

Le gouvernement marocain a pris une mesure exceptionnelle en décidant d’accorder un jour de congé supplémentaire aux fonctionnaires de l’État à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Fitr, qui devrait avoir lieu au Maroc le samedi 22 avril prochain.

Maroc : des villageois lancent un appel au roi Mohammed VI

Les habitants d’un village touché par le puissant et dévastateur tremblement de terre, sont en colère contre le gouvernement à cause de l’aide d’urgence qu’ils affirment ne pas avoir encore reçu. Ils appellent le roi Mohammed VI au secours.

Maroc : remaniement ministériel imminent

Le Chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, prévoit de réaménager son équipe. Certains ministres devraient perdre leurs postes.

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Marocains, déclarez vos avoirs à l’étranger : les règles changent en 2024 !

Le gouvernement marocain a instauré dans le budget 2024 une contribution libératoire relative à la régularisation spontanée sur les avoirs et liquidités détenus à l’étranger de manière définitive. Que retenir ?

Maroc : la retraite à 65 ans ?

Alors que les députés de l’opposition rejettent le projet du gouvernement d’Aziz Akhannouch de porter l’âge de la retraite à 65 ans, Younes Sekkouri, le ministre de l’Intégration économique, de la Microentreprise, de l’Emploi et des Compétences, dément...

Tanger Med : Un recrutement qui fait polémique

Zineb Simou, la parlementaire du parti Rassemblement national des Indépendants (RNI), a interpellé le gouvernement d’Aziz Akhannouch sur un recrutement au port de Tanger Med jugé exclusif.

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Corruption au Maroc : arrestation d’un ex-ministre, un avertissement pour les responsables ?

Après l’arrestation jeudi de Mohamed Moubdii, député du Mouvement populaire (MP) et ancien ministre, pour des crimes financiers présumés, des voix s’élèvent pour appeler le gouvernement marocain à renforcer sa lutte contre la corruption et...