Montpellier : une mise en examen spectaculaire

6 janvier 2020 - 08h40 - France - Ecrit par : S.A

Alors que Mohamed Z., 33 ans, était poursuivi pour homicide involontaire par le parquet, la juge d’instruction l’a mis en examen pour meurtre. Il était suspecté d’avoir tué, dans la nuit du nouvel an, son amie Laura, 22 ans, d’une balle dans la tête, à Lattes, près de Montpellier,

"Les faits sont tragiques, et notre client est effondré", ont déclaré Luc Abratkiewicz et Florian Medico, les avocats du suspect, un père de trois enfants, auto entrepreneur à la tête d’une petite société de livraisons à Avignon. "Il s’est expliqué sur ce geste qu’il n’a pas contrôlé. Le parquet avait qualifié l’acte d’homicide involontaire. La juge, emportée par l’émotion et sans aucun motif, l’a mis en examen pour meurtre", ont-ils déploré. Elle a ordonné l’incarcération de Mohamed Z., 33 ans, sous cette qualification criminelle, rapporte Midi Libre. Le suspect encourt ainsi trente ans de réclusion.

Les faits. Assise au volant d’une voiture stationnée près d’une discothèque, après avoir passé la nuit du nouvel an entre amis, Laura a été tuée d’une balle dans la tête. Mohamed Z., l’un des amis de la victime, a admis avoir tiré sur elle par accident. "Selon lui, en reprenant son arme, il avait oublié que le chargeur était déjà en place et c’est en manipulant celle-ci que le coup serait parti", a précisé jeudi 2 janvier, le procureur de la République de Montpellier, Fabrice Bélargent.

Une autre jeune femme, qui se trouvait dans l’habitacle du véhicule au moment du tir, avait confirmé cette version des faits. Selon les explications du procureur, le suspect détenait illégalement un pistolet automatique de marque Glock 9 mm, car il se sentait menacé depuis que son cousin avait été abattu dans le cadre d’un règlement de comptes à Avignon.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Montpellier - Avignon - Homicide - Criminalité

Ces articles devraient vous intéresser :

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.