Nouveau rebondissement dans la mort de Zineb Redouane

2 décembre 2020 - 08h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Une contre-enquête menée par le média Disclose et l’agence Forensic Architecture remet en cause les conclusions de l’enquête officielle sur la mort de l’octogénaire Zineb Redouane, lors d’une manifestation des gilets jaunes à Marseille en décembre 2018.

L’enquête officielle avait conclu à une «  mort accidentelle  ». Le rapport indique que le CRS qui avait tiré la grenade lacrymogène a «  nécessairement effectué un tir en direction de la façade de l’immeuble de la victime  » mais que la grenade «  a atteint la victime de manière totalement accidentelle  ». L’expertise a ainsi exonéré le policier. Mais une contre-expertise contredit cette version. Le média d’investigation Disclose et le groupe de recherche Forensic Architecture ont eu recours à des «  documents inédits et d’une modélisation 3D des événements  », ainsi qu’à plusieurs vidéos issues des réseaux sociaux, afin de la réaliser.

Leur contre-enquête «  contredit formellement cette conclusion, remettant ainsi en cause la défense adoptée par la hiérarchie policière depuis maintenant deux ans  », rapporte Libération. Dans cette vidéo d’une dizaine de minutes résumant la contre-expertise, on voit le CRS équipé d’un lance-grenades de type cougar. Il se situe à une trentaine de mètres d’une rangée d’immeubles. Sa munition est une grenade lacrymo de type MP7 munie d’un dispositif de propulsion à retard de type DPR100. «  Comme son nom l’indique, le DPR100 est prévu pour atteindre un objectif situé à environ 100 mètres du tireur  », précise la vidéo.

«  Selon notre enquête, la responsabilité du tireur et de son superviseur dans la mort de Zineb Redouane reste clairement engagée  », concluent les auteurs de la vidéo. «  Nous demandons aujourd’hui, tout simplement, que les magistrats instructeurs en tirent toutes les conséquences en mettant en examen le CRS qui a tiré une grenade au visage de Madame Redouane  », a déclaré sur France info, Yassine Bouzrou, l’avocat des enfants de la victime, après avoir visionné la vidéo de la reconstitution.

Sujets associés : Marseille - Enquête - Décès - Yassine Bouzrou

Aller plus loin

France : reprise de l’enquête sur la mort de Zineb Redouane

Après le dépaysement de l’affaire à Lyon l’été dernier, l’enquête sur la mort de Zineb Redouane, 80 ans, reprend. L’octogénaire avait été blessé en plein visage par une grenade...

Mort de Zineb Redouane à Marseille : le rapport disculpe la police

Plus d’un an après le décès de Zineb Redouane, frappée par une grenade devant sa fenêtre, au 4ᵉ étage de la rue des Feuillants à Marseille, le rapport d’expertise balistique est...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des repas funéraires ... interdits

Les habitants de deux villages marocains n’auront plus à organiser des repas funéraires. Une décision a été prise dans ce sens lors d’une assemblée publique.

Maroc : plaidoyer pour en finir avec les chiens errants

La prolifération des chiens errants dans les villes marocaines soulève de plus en plus l’inquiétude des populations, qui réclament des mesures urgentes et efficaces. Des appels se multiplient pour résoudre définitivement cet épineux problème.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Suite au violent séisme, peut-on voyager au Maroc ?

Le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre a fait près de 3000 morts, plus de 5600 blessés et causé d’énormes dégâts matériels dans plusieurs régions, principalement rurales. Peut-on se rendre au Maroc après la catastrophe ?

Attaque de chiens au Maroc : urgence de résoudre une véritable problématique

L’attaque de chiens errants est une véritable problématique que doit résoudre le Maroc. En tout, trente personnes succombent chaque année à leurs blessures dans le pays.

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi en deuil

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi vient d’annoncer une triste nouvelle dans un message publié sur les réseaux sociaux.

Jamel Debbouze fait des confidences touchantes sur son fils

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze revient sur le décès de son père et fait de rares et touchantes confidences sur l’éducation de son fils, Léon qu’il a eu avec la journaliste Mélissa Theuriau.

La fête de l’Aïd Al-Adha fait craindre le pire

À quelques jours de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le Maroc enregistre de plus en plus de décès liés au Covid-19. Les Marocains craignent que la situation épidémiologique ne s’aggrave avec la célébration dimanche, la fête du sacrifice.

Décès à 24 ans du joueur marocain Oussama Falouh

Admis en soins intensifs suite à un accident de la route qui s’est produit le 11 octobre dernier, Oussama Falouh, joueur du Wydad de Casablanca, est décédé jeudi.

Voici pourquoi un policier a été promu par Abdellatif Hammouchi

Décédé des suites d’une blessure grave à l’arme blanche, survenue lors d’une intervention de sécurité, un agent de police a reçu une promotion exceptionnelle par le directeur général de la Sûreté nationale et de la surveillance du territoire,...