Recherche

Nouveau rebondissement dans la mort de Zineb Redouane

© Copyright : DR

2 décembre 2020 - 08h00 - Monde - Par: S.A

Une contre-enquête menée par le média Disclose et l’agence Forensic Architecture remet en cause les conclusions de l’enquête officielle sur la mort de l’octogénaire Zineb Redouane, lors d’une manifestation des gilets jaunes à Marseille en décembre 2018.

L’enquête officielle avait conclu à une «  mort accidentelle  ». Le rapport indique que le CRS qui avait tiré la grenade lacrymogène a «  nécessairement effectué un tir en direction de la façade de l’immeuble de la victime  » mais que la grenade «  a atteint la victime de manière totalement accidentelle  ». L’expertise a ainsi exonéré le policier. Mais une contre-expertise contredit cette version. Le média d’investigation Disclose et le groupe de recherche Forensic Architecture ont eu recours à des «  documents inédits et d’une modélisation 3D des événements  », ainsi qu’à plusieurs vidéos issues des réseaux sociaux, afin de la réaliser.

Leur contre-enquête «  contredit formellement cette conclusion, remettant ainsi en cause la défense adoptée par la hiérarchie policière depuis maintenant deux ans  », rapporte Libération. Dans cette vidéo d’une dizaine de minutes résumant la contre-expertise, on voit le CRS équipé d’un lance-grenades de type cougar. Il se situe à une trentaine de mètres d’une rangée d’immeubles. Sa munition est une grenade lacrymo de type MP7 munie d’un dispositif de propulsion à retard de type DPR100. «  Comme son nom l’indique, le DPR100 est prévu pour atteindre un objectif situé à environ 100 mètres du tireur  », précise la vidéo.

«  Selon notre enquête, la responsabilité du tireur et de son superviseur dans la mort de Zineb Redouane reste clairement engagée  », concluent les auteurs de la vidéo. «  Nous demandons aujourd’hui, tout simplement, que les magistrats instructeurs en tirent toutes les conséquences en mettant en examen le CRS qui a tiré une grenade au visage de Madame Redouane  », a déclaré sur France info, Yassine Bouzrou, l’avocat des enfants de la victime, après avoir visionné la vidéo de la reconstitution.

Mots clés: Enquête , Marseille , Décès , Yassine Bouzrou

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact