Des MRE arnaqués dans une opération immobilière

18 octobre 2019 - 20h20 - Ecrit par : A.S

Plus de 300 personnes ont été victimes d’une grosse opération d’escroquerie menée, à Safi, par un promoteur immobilier saoudien. L’arnaque porte sur au moins 50 millions de dirhams, versés au faux promoteur immobilier en guise d’acomptes.

Les victimes de l’escroc déguisé en investisseur sont des citoyens de la ville de Safi et des Marocains résidant à l’Étranger (MRE). Selon le quotidien Al Massae, ils ont versé des avances représentant 30% à 100% du prix d’achat du produit immobilier, avant que les travaux d’équipement ne soient interrompus en septembre 2017.

Plusieurs mouvements de protestation ont été organisés par les victimes devant le bureau de l’opérateur immobilier sans grand résultat. Le promoteur immobilier et la responsable de la commercialisation, qui percevait des avances en espèces chez certains clients, semblent s’être tous deux évaporés.

La Police judiciaire, selon le quotidien, a entendu les victimes et rédigé des dizaines de PV de leurs plaintes. Mais, le promoteur, au sommet de sa ruse, s’est dépêché de liquider sa société et de vendre ce qu’il en restait à un Marocain.

En effet, après avoir encaissé des avances de dizaines de millions de dirhams et émis des chèques sans provision, ce dernier a pris la fuite pour une destination inconnue, selon le quotidien.

Tags : Safi - Arnaque - Disparition - Spoliation immobilière au Maroc

Nous vous recommandons

Le Polisario continue de provoquer le Maroc

Le Front Polisario continue, affirme-t-il, ses attaques contre les postes de défense marocains au Sahara afin d’inciter le Maroc à riposter avec des attaques par drone.

Flambée du prix des billets d’avion entre la France et Marrakech

Pour cet été 2022, les prix des billets d’avion entre la France et Marrakech (Maroc), l’une des 20 destinations les plus prisées des Français, connaissent une flambée.

Du cannabis dissimulé dans des gâteaux : deux Belgo-Marocains arrêtés puis condamnés

La police judiciaire de Bruxelles a arrêté deux Belgo-Marocains gérant d’une société des voyages en car Bruxelles-Casablanca, dont les chauffeurs ont transporté du cannabis dissimulé dans « des gâteaux marocains ». Tous ont été condamnés à différentes peines...

De nouvelles restrictions pour les voyageurs marocains arrivant en Belgique

À partir de ce vendredi, les voyageurs marocains et d’autres nationalités arrivant sur le territoire belge doivent présenter un Digital Covid Certificat. Telle est la décision prise par la conférence interministérielle (CIM) santé, qui réunit les différents...

Le Maroc veut attirer une allocation de 1,2 milliard de dollars du FMI

Le Maroc peut prétendre à 1,2 milliard de dollars, soit plus de 10 MMDH dans une opération du Fonds Monétaire International (FMI). L’institution annonce l’émission de 650 milliards de dollars de Droit de Tirage Spécial (DTS) puisés de ses réserves. De quoi...

Sahara : « Le Maroc veut faire plier l’Espagne »

La crise entre l’Espagne et le Maroc n’est pas près de connaître son épilogue, du moins pas tant que l’Espagne ne reconnaîtra pas la marocanité du Sahara, assure un journaliste espagnol.

Redouane Ahrouch condamné pour ne pas avoir serré la main à une femme

Reconnu coupable de sexisme, Redouane Ahrouch, co-fondateur du parti Islam, a écopé mercredi dernier d’une peine de quatre mois de prison avec sursis, devant la cour d’appel de Bruxelles.

Maroc : un élu arrêté pour vol dans un magasin

Les éléments de la police ont arrêté un vice-président de la commune d’Ain Harrouda à Mohammedia alors qu’il sortait d’un centre commercial. Il est accusé d’avoir volé de sous-vêtements féminins.

Un superyacht de Roman Abramovich aperçu au large du Maroc

L’un des superyachts du milliardaire russe Roman Abramovich actuellement en difficulté financière en raison des sanctions économiques (gel des avoirs) contre la Russie et les oligarques russes se trouve au large de la côte ouest du Maroc. Ces sanctions...

Pegasus : vers une brouille diplomatique Maroc-France ?

Le Maroc est accusé d’avoir ciblé les numéros de journalistes, de militants et de personnalités françaises, notamment le président Emmanuel Macron à l’aide du logiciel israélien Pegasus. Cette affaire va-t-elle brouiller les relations entre le Maroc et la...