MRE : les frais de transfert d’argent dénoncés par Bank al-Maghrib

15 octobre 2021 - 19h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Les frais transferts d’argent de la part des Marocains résidant à l’étranger, sont très élevés. Consciente de ces abus, Bank al-Maghrib appelle à y mettre fin.

La question a été évoquée lors de la troisième session trimestrielle de l’année de la banque centrale, où le gouverneur Abdellatif Jouahri, a appelé les régulateurs à réfléchir sur les taux pratiqués par les opérateurs de transfert d’argent.

Selon BAM, ces structures financières exploitent les transferts d’argent dans de nombreux pays, en imposant des frais exorbitants qui absorbent des paiements vitaux pour les économies. « Pour les MRE, le problème des coûts nous préoccupe en permanence », a déclaré le Gouverneur de BAM, ajoutant qu’il a demandé «  au niveau des organisations internationales, puisqu’elles parlent de plus en plus de croissance inclusive et d’inclusion financière, à ce qu’elles-mêmes dénoncent ce qui est exagéré de la part de ces sociétés multinationales en ce qui concerne les coûts de transferts ».

Un contrat sur le dos des MRE

À l’origine de cette alerte, la hausse constante des transferts des MRE ces dernières années et la manne engrangée par ces opérateurs qui ont instauré un monopole, profitant d’un marché énorme, estimé par la Banque mondiale à 500 milliards de dollars.

A lire : BAM : une étude pour expliquer les transferts records des MRE

Pour le professeur de Fintech Inigo Moré, « ce qui se passe actuellement, c’est qu’il y a un monopole qui impose des coûts énormes et ce sont les émigrés qui sont en train de payer ces coûts. Aujourd’hui, il y a un problème, car tous les transferts passent par une seule société qui détient le monopole du marché et donc impose les prix. Et les MRE payent ce monopole ».

Et d’ajouter que derrière ces coûts élevés de transfert d’argent, se cachent des accords d’exclusivité imposés par les multinationales contrôlant le réseau mondial.

Encourager la concurrence

Face cette situation, il est urgent de mettre fin à ce droit d’exclusivité signé sur le dos des migrants. À cet effet, Jouahri a souligné que « nous avons réussi à réduire les coûts sensiblement. Et puis, nous essayons que la concurrence joue à plein, et qu’il n’y ait pas d’ententes en ce qui concerne les conditions qui sont appliquées par les grandes sociétés qui interviennent dans le cadre des transferts ».

À ce sujet, le chercheur Inigo Moré, a préconisé le renforcement des cadres nationaux juridiques. Il a rappelé que « trente pays au monde ont approuvé des lois interdisant aux banques et aux institutions financières de signer des contrats d’exclusivité. À partir de là, les coûts des transferts se réduisent ».

Sujets associés : Transferts des MRE - Abdellatif Jouahri - MRE

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

BAM : une étude pour expliquer les transferts records des MRE

Bank al-Maghrib (BAM) va mettre sur pied une commission ad hoc qui sera chargée d’apporter des explications sur la hausse spectaculaire des transferts de la diaspora marocaine...

Transferts MRE : la progression resterait soutenue en 2022

La hausse des transferts des MRE enregistrée cette année, malgré la crise sanitaire, devrait se poursuivre en 2022. Une progression que les spécialistes attribuent à la reprise de...

Bank Al-Maghrib cible d’une arnaque

Bank Al-Maghrib (BAM) a lancé une alerte contre une notification frauduleuse visant certains clients à qui il est demandé de récupérer un prix sous forme de chèque auprès de ses...

Transferts des Marocains du monde : record absolu cette année

Les envois de fonds réalisés par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont poursuivi leur tendance à la hausse observée depuis quelques mois, et devraient s’établir à 95 milliards...

Nous vous recommandons

Transferts des MRE

Les transferts des Marocains du monde s’élèvent à 100 MMDH en 2021

Malgré la pandémie du Covid-19 et ses conséquences sur les activités, les transferts des Marocains du monde (MDM) ont atteint 100 milliards de dirhams (MMDH) en 2021. Ce montant a été révélé lundi par le ministre délégué chargé de l’Investissement Mohcine...

Le Maroc doit s’attendre à une forte baisse des transferts des MRE

La crise sanitaire liée au covid-19 produit un impact négatif sur les transferts d’argent des Marocains résidant à l’étranger (MRE), qui enregistrent déjà "une baisse de 10 %". Une situation qui pourrait empirer les mois à...

Les transferts des MRE frôlent les 80 milliards de dirhams

Les transferts de fonds effectués par les Marocains Résidant à l’Étranger (MRE) maintiennent une bonne dynamique cette année. À fin octobre, ils ont atteint 79,656 milliards DH contre 55,58 milliards de DH au cours de la même période de l’année...

Les raisons de la résistance des transferts des MRE à la crise sanitaire

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une baisse de 3% à fin juillet en dépit de la crise sanitaire liée au coronavirus. En voici les raisons.

Transferts des MRE : la manne qui sauve les ménages marocains

Les transferts effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), sont d’une grande importance pour les ménages marocains. Ils sauvent bon nombre de familles chaque année en leur permettant de faire face à leurs besoins sur tous les...

Abdellatif Jouahri

Pourquoi le dirham se déprécie depuis quelques mois

Le wali de Bank Al Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri a apporté des éclairages sur la dépréciation du dirham depuis quelques mois.

COVID-19 : quelles conséquences pour l’économie marocaine ?

Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al-Maghrib, a, dans une interview accordée à Medias24, évoqué les conséquences du Coronavirus sur le secteur économique du royaume, les mesures de soutien prises par le comité de veille économique et les...

La France cherche à durcir les transferts d’argent des MRE

Le Maroc se prépare progressivement à affronter toute éventualité liée à la menace de durcissement des règles de transferts des MRE, brandie par certains pays de l’Europe, notamment la France.

Le Wali de Bank Al Maghrib va tirer sa révérence

Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al Maghrib, envisage de tirer sa révérence dans les prochains mois. L’homme, qui va fêter ses 81 ans, aura passé 17 ans à la tête de la plus grande institution financière du...

Maroc : 1,1 million de dirhams de faux billets détectés

Un peu plus de 7 300 faux billets ont été détectés au Maroc en 2021, selon un rapport présenté au Roi Mohammed VI par le Wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri.

MRE

Les MRE pourront prendre le bateau cet été pour revenir au Maroc

Le Maroc s’active pour l’organisation de l’Opération Marhaba 2021, après l’annulation de l’édition de l’année dernière pour raison de crise sanitaire. Les autorités opteraient pour le passage des MRE par voie...

Une faveur accordée aux MRE issus des pays de la liste B

Les MRE en provenance des pays de la liste B n’ont plus besoin d’une autorisation préalable pour entrer au Maroc. Cette annonce a été faite par le ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à...

Royal Air Maroc lance de nouveaux services pour les Marocains d’Europe

Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la mise en place de nouveaux services en vue de séduire les Marocains résidant en Europe, et désireux de passer les prochaines vacances au Maroc.

Des MRE très mécontents à l’aéroport de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca a connu des heures chaudes mercredi. Des passagers marocains refusant de se soumettre à certaines règles sanitaires, ont improvisé des scènes de protestation dans l’enceinte de...

Les trois marocains morts dans un accident de la route en Espagne rapatriés au Maroc

Les corps des trois Marocains, morts vendredi dans un accident de la route à Caravaca (Murcie - Sud l’Espagne), seront rapatriés au Maroc d’ici demain, mercredi.