Des MRE mécontents à l’aéroport de Montpellier

27 août 2021 - 11h40 - Ecrit par : G.A

Mardi dernier, le préfet de l’Hérault, Hugues Moutouh a assisté aux contrôles des passagers d’un vol en provenance du Maroc. Des contrôles renforcés depuis samedi où le royaume a été placé sur la liste rouge des pays à haut risque.

Ils étaient au total 160 passagers à avoir embarqué à l’aéroport de Fès. Arrivés à l’aéroport de Montpellier Méditerranée, un comité d’accueil avec à sa tête le préfet, les attendait dans le hall de débarquement. « Avec l’Algérie, le Maroc a rejoint la Tunisie samedi, parmi les pays placés sur la liste rouge par la France, classés comme pays où le virus circule de façon assez active avec des variants préoccupants, avec une flambée de contaminations depuis plusieurs semaines », relève le préfet Hugues Moutouh.

À lire : Covid-19 : le Maroc placé sur la liste rouge par la France

Selon un officier du Sdis 34, un sapeur pompier, « les personnes non-vaccinées venant du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie ne peuvent plus entrer en France, sauf pour motif impérieux, avec la vaccination obligatoire : pour les non-vaccinés, il faut donc qu’ils se soumettent à un test antigénique, ainsi qu’à un isolement obligatoire et contrôlé de dix jours », explique-t-il. Les passagers contrôlés négatifs doivent respecter dix jours de quarantaine. En cas de test positif, un arrêté préfectoral les oblige à se mettre en isolement pendant dix jours, sous le contrôle des services de police.

À lire : Touristes français : « le passage du Maroc sur la liste rouge est un coup dur »

La situation n’enchante guère les voyageurs. C’est le cas de Kader, un jeune de trente ans environ, qui doit subir un test antigénique. « C’est désagréable durant quelques secondes, mais aucune douleur ressentie ». Une vingtaine de minutes plus tard, il repart soulagé avec le document attestant qu’il est négatif au Covid-19. Le préfet qui a remis quelques résultats négatifs, se réjouit du faible taux de positivité. « Dans certains pays, les autotests sont pratiqués pour voyager, mais, ils ne sont pas reconnus comme suffisamment probant en France », révèle Hugues Moutouh.

À lire : Sète : test obligatoire pour les voyageurs non vaccinés en provenance du Maroc

Le colonel Sylvain Besson, chiffres à l’appui, affirme que « le taux de positivité est faible », soulignant que la situation n’est pas pour le moment aussi alarmante. Il espère qu’il en sera ainsi pour chaque vol en provenance des pays inscrits sur la liste rouge par la France.

Tags : Fès - Montpellier - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Enfin une solution pour les Français vaccinés au Maroc

Les Français résidant à l’étranger et qui ont reçu deux doses d’un vaccin non reconnu par l’UE, comme au Maroc, mais homologué par l’OMS, peuvent pousser un ouf de soulagement. Réunies...

Le Royaume-Uni va-t-il placer le Maroc sur sa liste rouge ?

Le gouvernement britannique réexaminera la liste des pays selon leur situation sanitaire. Au vu de la situation actuelle et le fort taux de contamination au Covid-19, le Maroc...

Sète : test obligatoire pour les voyageurs non vaccinés en provenance du Maroc

Au port de Sète, le test antigénique est obligatoire pour tous les voyageurs non vaccinés arrivant du Maroc. À la manœuvre, la fédération française de sauvetage et de secourisme et...

Covid-19 : le Maroc placé sur la liste rouge par la France

Le Maroc a été classé par la France sur la liste rouge des «   pays où le virus circule de façon assez active avec des variants préoccupants   ». Tout comme le Maroc, l’Algérie sera...

Nous vous recommandons

Le prix du billet d’avion Malaga-Tétouan multiplié par 7

Avec les fluctuations notées au niveau des tarifs des vols du fait de la pandémie du Covid-19, la ligne aérienne Malaga-Tétouan est devenue la plus chère en 2021 avec une augmentation de 668,7 % par rapport à...

Les célébrités pleurent la mort de Rayan

Rayan, un garçonnet de 5 ans, resté coincé dans un puits de 45 cm de diamètre pendant 5 jours, après une chute accidentelle, est décédé samedi 5 février. Cette triste nouvelle a ému bon nombre de célébrités.

Marrakech accueille la lune de miel d’une princesse

Après leur mariage célébré à Majorque le week-end dernier, le jeune couple Mafalda (fille du prince Kyril de Bulgarie), et Marc Abousleiman a décidé de passer sa lune de miel à Marrakech au Maroc.

Badr Hari laisse son « Héritage » (Vidéo)

Le champion marocain de kick-boxing, Badr Hari, a dévoilé la sortie le 18 août prochain, d’un documentaire intitulé « Héritage ». C’est une incursion dans la vie sportive du boxeur, ses préparatifs avant chaque grand...

La Turquie répond au cri de détresse d’une mère marocaine

Répondant au cri de détresse d’une mère marocaine, la Turquie a assuré samedi le transport de Yunus, un enfant de deux mois atteint d’une maladie génétique rare, d’Utrecht aux Pays-Bas, vers Ankara, afin qu’il puisse être soigné. Ses parents l’ont...

Espagne : des Marocains risquent 160 ans de prison et 300 millions d’euros d’amende

Quinze membres d’un réseau de trafic de drogue arrêtés en octobre 2019, lors d’une opération menée à Algésiras, Huelva, Séville, Malaga, Grenade et Ceuta, seront fixés sur leur sort le 27 octobre prochain au tribunal provincial de Huelva. Le parquet a requis...

Ashraf Sekkaki suspecté de diriger un réseau de trafic de drogue en prison au Maroc

Condamné en 2011 à douze ans d’emprisonnement pour son évasion de la prison de Bruges, le Belgo-marocain Ashraf Sekkaki continue de purger sa peine non loin de Rabat. Dans un entretien téléphonique accordé à HLN, il a évoqué divers sujets concernant sa vie...

Ryanair lance deux nouveaux vols vers le Maroc

La compagnie aérienne Ryanair prévoit de lancer une nouvelle liaison au départ de Toulouse et de reprendre une ligne vers le Maroc cet été.

Un Marocain agressé violemment à Briançon

Deux jeunes hommes de 16 et 20 ans ont passé à tabac un Marocain de 37 ans à Briançon (Hautes-Alpes). Un trafic de drogue serait à l’origine de cette agression.

Italie : un jeune Marocain étrangle à mort son rival amoureux

Un Marocain âgé de 21 ans est soupçonné d’avoir étranglé à mort un jeune italien de 17 ans qui serait son rival amoureux dans le Nord-Est de l’Italie. La victime entretenait une relation amoureuse avec sa petite amie de 19 ...