Recherche

Des MRE mécontents à l’aéroport de Montpellier

© Copyright : DR

27 août 2021 - 11h40 - Marocains du monde - Par: G.A

Mardi dernier, le préfet de l’Hérault, Hugues Moutouh a assisté aux contrôles des passagers d’un vol en provenance du Maroc. Des contrôles renforcés depuis samedi où le royaume a été placé sur la liste rouge des pays à haut risque.

Ils étaient au total 160 passagers à avoir embarqué à l’aéroport de Fès. Arrivés à l’aéroport de Montpellier Méditerranée, un comité d’accueil avec à sa tête le préfet, les attendait dans le hall de débarquement. « Avec l’Algérie, le Maroc a rejoint la Tunisie samedi, parmi les pays placés sur la liste rouge par la France, classés comme pays où le virus circule de façon assez active avec des variants préoccupants, avec une flambée de contaminations depuis plusieurs semaines », relève le préfet Hugues Moutouh.

À lire : Covid-19 : le Maroc placé sur la liste rouge par la France

Selon un officier du Sdis 34, un sapeur pompier, « les personnes non-vaccinées venant du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie ne peuvent plus entrer en France, sauf pour motif impérieux, avec la vaccination obligatoire : pour les non-vaccinés, il faut donc qu’ils se soumettent à un test antigénique, ainsi qu’à un isolement obligatoire et contrôlé de dix jours », explique-t-il. Les passagers contrôlés négatifs doivent respecter dix jours de quarantaine. En cas de test positif, un arrêté préfectoral les oblige à se mettre en isolement pendant dix jours, sous le contrôle des services de police.

À lire : Touristes français : « le passage du Maroc sur la liste rouge est un coup dur »

La situation n’enchante guère les voyageurs. C’est le cas de Kader, un jeune de trente ans environ, qui doit subir un test antigénique. « C’est désagréable durant quelques secondes, mais aucune douleur ressentie ». Une vingtaine de minutes plus tard, il repart soulagé avec le document attestant qu’il est négatif au Covid-19. Le préfet qui a remis quelques résultats négatifs, se réjouit du faible taux de positivité. « Dans certains pays, les autotests sont pratiqués pour voyager, mais, ils ne sont pas reconnus comme suffisamment probant en France », révèle Hugues Moutouh.

À lire : Sète : test obligatoire pour les voyageurs non vaccinés en provenance du Maroc

Le colonel Sylvain Besson, chiffres à l’appui, affirme que « le taux de positivité est faible », soulignant que la situation n’est pas pour le moment aussi alarmante. Il espère qu’il en sera ainsi pour chaque vol en provenance des pays inscrits sur la liste rouge par la France.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Montpellier , Fès

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact