Recherche

Mulhouse : marche blanche en hommage à Dinah, victime de harcèlement scolaire

© Copyright : DR

25 octobre 2021 - 16h00 - Marocains du monde - Par: S.A

Plus d’un millier de personnes ont participé dimanche 24 octobre 2021 à une marche blanche en mémoire de Dinah, une Marocaine de 14 ans, retrouvée pendue dans sa chambre à Kingersheim, dans le Haut-Rhin après avoir été harcelée pendant plus de deux ans. Une enquête pour « recherche des causes de la mort » a été ouverte.

L’émotion était vive dimanche à Mulhouse. Quelque 1 400 personnes (parents, famille, amis, enseignants, collégiens et de lycéens) ont marché dans les rues du centre-ville pour rendre hommage à Dinah, lycéenne de 14 ans, scolarisée en classe de seconde, qui s’est suicidée par pendaison dans la nuit du 4 au 5 octobre. Selon ses proches, elle a été victime de harcèlement scolaire de la part de jeunes filles côtoyées au collège à qui elle avait dévoilé son homosexualité. « Ma fille a été harcelée pendant deux ans, et pendant deux ans on a fait des pieds et des mains pour que ça s’arrête, mais elles l’ont poursuivie jusqu’à la maison, jusqu’aux réseaux sociaux », a déploré sa mère originaire du Maroc.

À lire : La Rochelle : hommage à un SDF marocain tué à coups de couteau

« Ne t’inquiète pas tu vas bientôt mourir », ou « on va t’envoyer des liens sur internet pour que tu puisses crever ». Selon sa mère, ce sont les messages que Dinah recevait après une première tentative de suicide en mars. La victime est métisse et subissait des insultes « racistes ou à caractère homophobe », a précisé à l’AFP son père, d’origine réunionnaise. Dans sa classe, il y avait deux élèves qui la soutenaient, les autres la descendaient ».

« Justice pour Dinah », « les mots blessent, les mots tuent », ou encore « plus jamais ça », ont scandé certains participants à cette marche. « En milieu scolaire, nous sommes de plus en plus confrontés à ce type de situation. C’est souvent pour des broutilles au départ et ensuite ça prend de l’ampleur, surtout à cause des réseaux sociaux », a témoigné Fatimah Aguilar, enseignante dans un lycée et mère de quatre enfants, venue à la marche avec une de ses filles. « Je ne connaissais pas Dinah, mais c’est comme si c’était arrivé à une de mes amies », s’est émue Inès Dalhi, 18 ans, scolarisée en terminale dans un autre établissement de la ville.

À lire : Montpellier : une marche blanche en mémoire d’Ahmed et d’Elias, tués par balles

La justice a pris, enfin, cette affaire au sérieux. D’ores et déjà, une enquête pour « recherche des causes de la mort » a été ouverte, fait savoir la procureure de la République de Mulhouse, Edwige Roux-Morizot. Selon elle, le harcèlement est « une hypothèse ».

Mots clés: Mulhouse , Enquête , Suicide

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact