L’hommage émouvant d’André Azoulay à Hajja Hamdaouia

7 avril 2021 - 10h00 - Culture - Ecrit par : G.A

Depuis l’annonce lundi du décès de la diva de la musique marocaine, Hajja Hamdaouia, de nombreux témoignages d’artistes et de personnalités ont été publiés sur la vie et la carrière artistique de la défunte. Le dernier hommage en date est celui du conseiller du Roi, André Azoulay.

André Azoulay, connu pour sa passion pour la musique et les arts, a partagé plusieurs mémoires de la star marocaine. « J’ai dû entendre le premier concert de Hajja Hamdaouia il y a bien longtemps. Elle est depuis toujours restée dans mon imaginaire… où que je sois ». Il évoque le souvenir d’une artiste qui était recherchée et adulée par les grands, aimée par tous et qui était l’icône du peuple. « Elle avait réussi cette synthèse dans le temps, l’espace et à travers les générations. Comme tous ses aficionados, je suis triste qu’elle nous ait quittés. Je pense à elle avec joie, plaisir, gourmandise, fierté parce qu’elle incarnait ce Maroc à la fois du talent, et pour elle je peux le dire, d’audace aussi, car elle n’a jamais été frileuse, à la fois dans le texte et sur la scène ».

Le président-fondateur de l’Association Essaouira-Mogador, organisatrice du festival des Andalousies Atlantiques d’Essaouira, a également été le témoin d’une rencontre musicale entre Hajja Hamdaouia et Raymonde El Bidaouia, deux divas de la chanson populaire marocaine, sur la scène de la 15ᵉ édition de ce festival en 2018.

Pour André Azoulay, ce concert à Essaouira, « était au-delà de tout ce qu’on pouvait espérer vivre en une seule soirée ». Il évoque avec tendresse, « deux personnalités de la scène, exceptionnelles, chacune à sa façon, mais en même temps, tellement proches et fortes dans le partage ». Il a expliqué que tout au long de sa carrière, Hajja Hamdaouia donnait l’image d’un Maroc à la fois enraciné dans la tradition, accompagné d’une exceptionnelle modernité dans la créativité.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Hajja Hamdaouia - André Azoulay - Décès - Hommage

Aller plus loin

Décès de Hajja Hamdaouia, diva de la musique marocaine

La chanteuse marocaine Hajja Hamdaouia est décédée ce lundi 5 avril à une heure du matin, à l’hôpital Cheikh Zayd de Rabat à 91 ans. L’annonce a été faite par son fils et...

Hajja Hamdaouia hospitalisée d’urgence à Rabat

La santé de la célèbre chanteuse Hajja Hamdaouia, 91 ans, s’est dégradée. Depuis jeudi dernier, elle est hospitalisée au service de réanimation de l’hôpital Cheikh Zayed de Rabat.

Mulhouse : marche blanche en hommage à Dinah, victime de harcèlement scolaire

Plus d’un millier de personnes ont participé dimanche 24 octobre 2021 à une marche blanche en mémoire de Dinah, une Marocaine de 14 ans, retrouvée pendue dans sa chambre à...

Appel pour la réhabilitation des livres d’Edmond Amran El Maleh

Les œuvres de l’écrivain marocain Edmond Amran El Maleh disparaissent peu à peu des centres de lecture et bibliothèques. Inquiet, le romancier Mohammed Said Hjiouij a alerté le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Hassan II : Gilles Perrault, auteur de « Notre ami le roi » est décédé

L’écrivain et militant Gilles Perrault, connu notamment pour son ouvrage « Notre ami le roi », sur le roi Hassan II, est décédé à l’âge de 92 ans d’un arrêt cardiaque, selon des informations communiquées par sa famille.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Décès de Khalil Hachimi Idrissi

Le directeur général de l’Agence marocaine de presse (MAP), Khalil Hachimi Idrissi, est décédé samedi matin à Rabat à l’âge de 67 ans, après avoir lutté contre une longue maladie

Flou autour des circonstances du décès de Cheikha Tsunami

La chanteuse Cheikha Tsunami, grande icône du Chaâbi, s’est éteinte mardi 17 octobre à l’Hôpital militaire de Rabat, à l’âge de 45 ans. Les circonstances de son décès restent floues.

Un enfant de 4 ans meurt à la gare de Rabat-Agdal : réaction (tardive) de l’ONCF

Plusieurs semaines après la mort d’Omar, garçonnet de 4 ans, à la gare Rabat Agdal, l’ONCF a finalement décidé de réagir.

Après son décès, la fiancée d’un MRE cherche à obtenir un mariage posthume

Alors qu’il prévoyait de se marier avec sa compagne avec qui il a partagé 36 ans de vie commune et eu deux enfants, un Marocain résidant à Saint-Laurent-du-Var décède d’un double cancer. Après son décès, sa fiancée cherche désespérément à obtenir un...

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Amine Adli perd sa maman, la FRMF présente ses condoléances

Amine Adli est frappé par un énorme malheur. L’attaquant des Lions de l’Atlas et du Bayer Leverkusen vient de perdre sa maman.

Khalid Naciri, ancien ministre marocain, s’éteint à l’âge de 77 ans

Khalid Naciri, ancien ministre de la Communication sous le gouvernement El Fassi et l’un des dirigeants du Parti du progrès et du socialisme (PPS), est décédé mercredi soir dans une clinique à Rabat à l’âge de 77 ans. Diplomate et communicant émérite,...