La France refuse la nationalité à une Marocaine pour bigamie

15 janvier 2022 - 08h00 - France - Ecrit par : A.T

Une Marocaine s’est vue refuser la nationalité française, au motif que son mari est en situation de bigamie.

Selon la décision de la Cour de cassation, pour devenir français par le mariage, il ne faut pas que l’un des deux époux soit en situation de bigamie.

C’est visiblement le cas pour cette Marocaine, qui avait demandé à devenir française par son mariage avec un Français. Mais son mari, qui était lui-même originaire du Maroc, l’avait épousée en France sans avoir encore rompu un précédent mariage conclu au Maroc. Il se trouvait donc en situation de bigamie.

A lire  : Les Marocains, premiers bénéficiaires de la nationalité française

Pour l’acquisition de la nationalité par un époux, la loi exige que « la communauté de vie tant affective que matérielle n’ait pas cessé entre les époux depuis le mariage », a précisé la Cour, selon laquelle il n’y a pas de communauté de vie affective entre les époux dès lors que l’un est marié deux fois.

Justifiant sa décision, le parquet a fait savoir que les époux s’obligent à une communauté de vie lors de leur mariage et qu’il s’agit d’un « élément de la conception monogamique française du mariage ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice

Aller plus loin

Loutfi Chakhs a obtenu la nationalité française

Né en France de parents marocains, Loutfi Chakhs n’a jamais réussi à avoir la nationalité française. Après avoir bataillé pendant de nombreuses années avec l’administration, il...

Nationalité française pour les étrangers : voici les conditions à remplir

La France a décidé de faciliter l’obtention de la nationalité pour les travailleurs étrangers en première ligne du Covid-19. Ceux-ci doivent remplir certaines conditions.

Les Marocains, premiers bénéficiaires de la nationalité française

Les Marocains sont en tête des étrangers naturalisés français en 2018. C’est ce que révèle une étude réalisée par l’institut de statistique Eurostat.

La nationalité française accordée à une trentaine de médecins marocains

29 médecins marocains ont obtenu la nationalité française pour avoir contribué à la lutte contre la pandémie du coronavirus. En tout, 700 médecins ont été naturalisés français...

Ces articles devraient vous intéresser :

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...