Recherche

Offense au roi Mohammed VI : l’association des éditeurs charge une chaîne algérienne

© Copyright : DR

15 février 2021 - 07h20 - Société - Par: S.A

L’Association nationale des médias et des éditeurs (ANME) a vivement réagi suite à l’attaque contre le roi Mohammed VI de la chaîne algérienne Echchourouk.

« Ces attaques immorales contre les institutions marocaines, l’institution monarchique en tête, d’une manière impertinente et dégradante est un acte condamnable et contraire à l’éthique de la profession de journaliste », indique l’ANME dans un communiqué, martelant que « quiconque porte atteinte au père de la Nation, garant de sa stabilité et protecteur de ses frontières, porte atteinte à tous les Marocains à l’intérieur et à l’extérieur du royaume ».

L’Association appelle les « professionnels algériens des médias à condamner ce comportement corruptible de la chaîne Echchourouk, invoquant l’éthique de la profession de journaliste et le respect des basiques de la profession dans le traitement des affaires marocaines, en particulier quand il s’agit de l’institution royale que les Marocains considèrent comme une ligne rouge qu’ils ne permettront à personne de dépasser ».

Le souverain et le Maroc ont été la cible d’un déferlement de haine et d’attaques alimentées par la désinformation lors de l’une des émissions de la chaîne de télévision. Pour l’animateur, les mots “juif” et “sioniste” sont des synonymes, la “RASD” « est une entité reconnue par la majorité des pays africains ». Ces propos montrent que l’Algérie n’a toujours pas digéré la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara. Pour l’ANME, cette campagne de dénigrement et de désinformation « ne peut être ni ignorée ni tolérée sous prétexte de liberté d’expression parce que la dernière chose qui existe en Algérie est la liberté d’expression ».

L’association rappelle par ailleurs que « la fonction première des médias lorsqu’il s’agit d’affaires extérieures et de relations avec les voisins est d’offrir un contenu pertinent qui sert la proximité et la coopération fraternelle. Au pire des cas, il vaut mieux s’abstenir plutôt que de s’enfoncer dans le bourbier de la bassesse et l’insulte, dont malheureusement des plateformes et des supports algériens en font une spécialité depuis de nombreuses années. »

Mots clés: Mohammed VI , Algérie

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact