Olive marocaine : forte hausse de la valeur

12 octobre 2023 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le Maroc devrait produire 1,07 million de tonnes d’olives à l’automne 2023, une production qui rapporterait 7,4 milliards de dirhams au royaume, soit une augmentation de 10 % par rapport à la même période de 2022.

Malgré le déficit hydrique sévère enregistré cette année, la production nationale d’olives devrait atteindre 1,07 million de tonnes à l’automne 2023, en baisse de 44 % par rapport à l’automne 2021 (1,9 tonne), indique le ministère de l’Agriculture dans un communiqué, précisant que cette baisse concerne les régions de Marrakech-Safi, l’Oriental et Béni Mellal-Khénifra. Selon les prévisions, 63 % de cette production devrait provenir principalement des régions de Fès-Meknès (27 %), de l’Oriental (19 %) et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (17%), fait-on savoir.

À lire : Maroc : augmentation de la production nationale d’olives malgré la sécheresse

Considérant les prix en cours, la production d’olives annoncée pour l’automne 2023 devrait générer un chiffre d’affaires d’environ 7,4 milliards de DH, soit une augmentation de 10 % par rapport à l’automne 2022. Dans le souci de valoriser la production locale, le gouvernement a conditionné l’exportation des olives à l’état frais ou réfrigéré, les olives transformées, l’huile d’olive et l’huile de grignons d’olives, à l’obtention d’une licence. Cette mesure restera en vigueur jusqu’au 31 décembre 2024.

À lire : Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Par ailleurs, l’ONSSA a mis en place un dispositif de contrôle de la qualité de l’huile d’olive sur toute la chaîne de production et de distribution, conformément à la réglementation en vigueur. Dans le cadre de la stratégie Génération Green pour la période 2021-2030, visant la poursuite du développement de la filière oléicole, diverses actions sont prévues et nécessitent un budget de près de 17 milliards de dirhams, dont 8,3 milliards de dirhams attendus de l’État.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agriculture - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime - Huile d’olive

Aller plus loin

Maroc : vers une baisse de la production d’olive

Selon les prévisions de la Fédération Interprofessionnelle Marocaine de l’Olive, la production d’olives au titre de la prochaine campagne, devrait être en baisse, en raison des...

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux...

Olive : le Maroc serre la vis sur l’export

Pour assurer un approvisionnement régulier du marché intérieur, le Maroc vient de trancher en imposant des restrictions strictes à l’exportation des olives.

De belles perspectives pour la production marocaine d’huile d’olive

La Commission européenne est optimiste pour la production marocaine d’huile d’olive, avec une forte augmentation cette année.

Ces articles devraient vous intéresser :

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Maroc : appel pressant des exportateurs de légumes

Les associations de producteurs et exportateurs de fruits et légumes appellent le gouvernement d’Aziz Akhannounch à autoriser la reprise des exportations.

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

Aïd Al-Adha : le Maroc a encore importé des bovins de l’étranger

En prévision de l’Aïd Al-Adha, prévu au Maroc vers le 29 juin prochain, le nombre d’importations d’ovins s’intensifie. Ainsi, quelque 19 500 ovins importés du Portugal sont arrivés au port de Jorf Lasfar, dans la région d’El Jadida.

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de partenariat.

Les souks marocains vont être renovés

Compte tenu du rôle essentiel que jouent les souks hebdomadaires dans le développement socio-économique, le ministre de l’Agriculture a annoncé travailler pour la rénovation de ces espaces.