Omar Hilale recadre sèchement un diplomate algérien à l’ONU (vidéo)

15 octobre 2022 - 18h16 - Monde - Ecrit par : A.P

L’ambassadeur et représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, a déconstruit les mensonges véhiculés par l’Algérie au sujet du Sahara, devant la quatrième Commission de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Omar Hilale a déclaré d’entrée que le Sahara marocain est une « affaire de géopolitique et de visée hégémonique régionale » pour l’Algérie et non « d’autodétermination », trouvant « surprenant » que l’Algérie « fasse la captation d’un principe de l’ONU et son instrumentalisation pour le seul différend du Sahara marocain ».

« L’ambassadeur d’Algérie n’avait-il pas écrit dans une lettre au Conseil de sécurité, le 13 juillet dernier, que “tous les peuples du monde” ont le droit de se prononcer sur leur avenir ?… Si le plaidoyer obsessionnel de l’Algérie est innocent, sa défense monomaniaque du principe d’auto-détermination ne doit pas se focaliser exclusivement sur la seule question du Sahara marocain, mais s’intéresser à tous les cas dans le monde », a-t-il dénoncé devant la quatrième commission de l’AG de l’ONU.

À lire : L’Algérie accuse le Maroc de l’annulation de la visite de Staffan de Mistura au Sahara

Pour le diplomate marocain, « ce qui intéresse l’Algérie, bien évidemment, c’est le Maroc et le Maroc seulement. Son unique et ultime agenda n’est autre que le Sahara marocain ». « La soi-disant promotion sélective d’un principe onusien donne-t-elle mandat à un pays, en l’occurrence l’Algérie, de créer un groupe armé séparatiste, l’abriter, lui confier une partie de son territoire pour planifier et mener ses attaques armées contre le Maroc ? À l’évidence, la réponse est encore non », a précisé Omar Hilale.

Le représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU fait aussi remarquer que les actions de l’Algérie contredisent sa revendication du statut d’observateur dans ce différend. « L’Algérie ne s’est-elle pas immiscée dans le choix des Envoyés personnels et Représentants spéciaux du Secrétaire général ? À quel titre l’a-t-elle fait ? L’Algérie n’est-elle pas intervenue, récemment, même dans le processus de nomination du Commandant de la Force de la Minurso ? Raison pour laquelle ce poste est vacant depuis plus de 7 mois. À quel titre s’est-elle opposée à cette nomination ? », s’est demandé Omar Hilale.

À lire : Le Roi Mohammed VI "ne cèdera pas un pouce de Son Sahara"

Et de renchérir : « La question du Sahara n’aurait jamais existé si l’Algérie avait été un voisin pacifique, attaché et fidèle aux valeurs de bon voisinage et respectueux des principes de la Charte des Nations Unies… Il n’y a jamais eu de “Sahara occidental” même à l’avènement de son occupation par l’Espagne en 1884. Il n’y a et il n’y aura jamais que le Sahara marocain ». L’ambassadeur marocain a par ailleurs dénoncé les conditions déplorables des détenus dans les camps de Tindouf. « C’est là un crime de guerre et tous ceux qui en sont responsables devront en rendre compte devant la justice internationale », a-t-il conclu.

Sujets associés : Algérie - ONU - Polisario - Sahara Marocain - Vidéos

Aller plus loin

Le Maroc et l’Algérie s’écharpent à l’ONU sur le Sahara

À l’assemblée générale de l’ONU, le ton est monté entre l’ambassadeur marocain Omar Hilale et son homologue algérien Amar Bendjama, dont les avis sur la question du Sahara...

Le Roi Mohammed VI "ne cèdera pas un pouce de Son Sahara"

Dans un discours adressé à la nation à l’occasion du 11ème anniversaire de son accession au Trône de ses ancêtres, le Roi Mohammed VI a réaffirmé son attachement au Sahara...

Réaction d’Amar Belani après le changement de position de l’Espagne sur le Sahara

Le diplomate algérien Amar Belani, en charge du suivi du conflit au Sahara au ministère algérien des Affaires étrangères, a réagi vendredi au sujet de la visite de Pedro Sanchez...

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.