Où en est l’affaire du Dr Hassane Tazi ?

27 avril 2022 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’enquête sur l’affaire du célèbre chirurgien esthétique Dr. El Hassan Tazi, propriétaire de la clinique Chifaa, incarcéré à la prison d’Oukacha pour notamment traite d’êtres humains et abus de faiblesse, se poursuit. Une confrontation entre accusés et présumées victimes est prévue, ce mercredi 27 avril, devant le juge d’instruction près la Cour d’appel de Casablanca.

Une confrontation entre Dr. El Hassan Tazi et quatre autres personnes impliquées avec lui dans une affaire d’escroquerie et de traite d’être humains, d’une part et les présumées victimes, d’autre part débute, ce mercredi 27 avril, devant le juge d’instruction près la Cour d’appel de Casablanca. Chacun d’eux sera entendu. Plusieurs donateurs dont la fille d’un haut responsable du gouvernement actuel, mais aussi le directeur général d’une chaîne de grande distribution, un cadre de Bank Al Maghrib et l’un des plus célèbres traiteurs au Maroc, figurent sur la liste des présumées victimes, fait savoir H24info. Il y a aussi des patients qui ont subi, ou se sont fait promettre, des opérations chirurgicales à titre “gracieux” et dont les photos auraient été exploitées à des fins douteuses qui seront, eux aussi, entendus.

À lire : Dr Hassan Tazi cherche à se disculper et accuse sa femme

Dr. Hassan Tazi ne cesse de clamer son innocence. Dans une récente déclaration aux enquêteurs, il a assuré qu’il ne savait pas que des patients nécessiteux ont été photographiés, et que leurs images ont été utilisées à des fins pécuniaires, car son travail ne se déroulait que dans la salle de diagnostic et au bloc opératoire de la chirurgie esthétique, a rapporté le journal arabophone Al Ahdath Al Maghribia. « Tout ce qui est administratif et financier » est géré par son épouse et son frère, également poursuivis en état d’arrestation, a-t-il affirmé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Prison d’Oukacha - Hassan Tazi

Aller plus loin

Le chirurgien Hassan Tazi reste en prison

La chambre de conseil de la cour d’appel de Casablanca a rejeté la demande de mise en liberté provisoire déposée par les avocats du chirurgien plasticien Hassan Tazi.

De nouvelles révélations sur l’affaire du Dr Hassan Tazi

L’affaire du Dr Hassan Tazi, célèbre chirurgien casablancais, placé en détention provisoire à la prison d’Oukacha pour traite d’êtres humains et abus de faiblesse, n’a pas fini...

De nouvelles accusations contre Dr Hassan Tazi

Le dossier à charge s’alourdit dans l’affaire du Dr Hassan Tazi, célèbre chirurgien casablancais, incarcéré à la prison d’Oukacha pour traite d’êtres humains et abus de...

Hassan Tazi de retour devant la cour d’appel de Casablanca

Le célèbre chirurgien esthétique Dr. Hassan Tazi, propriétaire de la clinique Chifaa, incarcéré à la prison d’Oukacha pour notamment traite d’êtres humains et abus de faiblesse,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.