Paradis fiscaux : le Maroc sortira-il définitivement de la liste grise de l’UE ?

26 septembre 2020 - 19h30 - Belgique - Ecrit par : Bladi.net

L’approbation du projet de décret-loi, portant réorganisation de CFC est la dernière marche franchie par le Maroc pour une sortie effective de la liste grise de l’UE des paradis fiscaux. Le Royaume sera donc fixé sur son sort le 6 octobre prochain.

Le projet de décret-loi n°2.20.665 relatif à la réorganisation du pôle financier de Casablanca, "Casablanca Finance City” (CFC), a été élaboré conformément à la volonté du royaume du Maroc. Ce projet présenté par le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, a pour objectif de renforcer la transparence et la nature des activités exercées au sein de “Casablanca Finance City” et d’améliorer son attractivité.

L’approbation de ce décret-loi par le Conseil de gouvernement, qui s’est réunie jeudi 24 septembre à Rabat, constitue un ticket de sortie du royaume de la liste grise de l’UE des paradis fiscaux instaurée depuis 2017. Les regards sont tournés alors vers le 6 octobre 2020, où le projet devra être adopté lors de la réunion du Conseil des Affaires économiques et financières Ecofin.

Ce conseil avait reconnu la conformité des régimes fiscaux de l’exportation et des zones d’accélération industrielle aux normes de bonne gouvernance, lors de sa réunion du 18 février dernier à Bruxelles. Cependant, le processus d’appréciation du régime fiscal de “Casablanca Finance City” est resté en suspens par l’OCDE et non l’UE. Cette situation n’a pas permis aux ministres de confirmer la conformité de ce régime aux nouvelles normes.

Pour rappel, le Maroc avait signé en juin 2019 la convention multilatérale pour la mise en œuvre des mesures relatives aux conventions fiscales, afin de prévenir l’érosion de ses bases d’imposition, de même que le transfert de bénéfices. Ainsi, le Maroc devient la 89ᵉ juridiction à adhérer à la convention qui couvre près de 1 530 conventions fiscales actuellement.

Le conseil des Affaires économiques et financières Ecofin, se réunira alors le 6 octobre 2020, pour l’approbation de la liste révisée de l’UE des pays et territoires non coopératifs à des fins fiscales, souligne ecoactu.ma.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Bruxelles - Union européenne - OCDE

Aller plus loin

Paradis fiscaux : Voici pourquoi le Maroc a été maintenu sur la liste grise

Sans surprise le Maroc a été maintenu sur la liste grise des paradis fiscaux éditée par l’Union européenne. À l’origine de cette décision, le non-respect de certaines...

L’UE retire le Maroc de sa liste grise des paradis fiscaux

Le Maroc ne figure plus sur la liste grise des paradis fiscaux de l’Union européenne (UE). Ainsi en a décidé le Conseil des affaires étrangères de l’union ce lundi.

Le Maroc (toujours) sur la liste grise des paradis fiscaux de l’UE

Malgré ses nombreuses réformes économiques, le Maroc a été maintenu sur la liste grise des paradis fiscaux de l’UE, lors de la réunion du Conseil "Affaires économiques et...

Blanchiment de capitaux : le Maroc veut à tout prix éviter la liste noire du GAFI

Le Maroc pourrait tomber dans la liste noire du Groupe d’action financière (GAFI), risquant ainsi une dégradation de sa notation. Conscient de cette situation, le ministre de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

MRE et l’OCDE : l’heure de la renégociation fiscale

Le gouvernement marocain affirme vouloir préserver les intérêts des six millions de Marocains résidant à l’étranger (MRE). Il entend engager dans les prochains jours des négociations avec l’OCDE pour revoir les conventions relatives à l’échange des...

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

Les exportations marocaines d’habillement vers l’Europe en forte croissance

Les exportations marocaines d’habillement vers l’Union européenne (UE) connaissent une forte augmentation.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.

Les engrais du Maroc, à teneur élevée en cadmium, interdits dans l’UE

Les engrais phosphatés du Maroc et d’autres pays contenant plus de 60 milligrammes de cadmium par kilo ne sont plus autorisés sur le marché de l’Union européenne, selon une décision communautaire récemment entrée en vigueur.