Paris : le Nouveau Modèle de Développement exposé aux Marocains du Monde

27 juin 2021 - 19h40 - France - Ecrit par : G.A

« Le nouveau modèle de développement du Maroc, libérer les énergies » le rapport général de la CSMD. C’est le thème de l’exposé présenté par l’ambassadeur du Maroc en France et président de la Commission Spéciale sur le Nouveau Modèle de Développement (CSMD), Chakib Benmoussa. La rencontre-débat organisée par le Conseil des Experts des Marocains Du monde (MDM) ainsi que plusieurs structures associatives de MDM, s’est tenue à Paris, à la Maison du Maroc

Dans sa présentation du Nouveau Modèle de Développement, Chakib Benmoussaa été soutenu par des membres de la commission, tels que Rachid Benzine, Hamid Bouchikhi et Ahmed Bounfour. Au cours de son exposé, le président de la CSMD a mis en avant la richesse et la diversité des profils des MDM, soulignant leur apport économique et social, «  extrêmement appréciable  », à travers notamment leurs transferts qui représentent 7% du PIB.

À lire : L’apport des MRE analysé par le CCME

Il a souligné que l’enjeu du Maroc de demain est d’opérer une véritable rupture avec l’ancien modèle de développement qui a montré ses limites, mais surtout avec les mauvaises pratiques qui plombent encore l’essor du pays. C’est pour cela que le NMD, selon Chakib Benmoussa, fait la promotion des valeurs d’ouverture et de dialogue qui caractérisent le Royaume, afin de permettre au citoyen marocain de jouir d’une identité citoyenne renouvelée.

À lire :Les MRE, un important pilier du nouveau modèle de développement du Maroc

Le rapport sur le NMD est un document de 170 pages qui met en avant la valorisation du capital humain et appelle à la mobilisation de toutes les potentialités du pays. La gouvernance qui n’est pas toujours à la hauteur de son rôle, les limites du secteur public et la lenteur de la transformation structurelle de l’économie ont été également soulevés.
Il est proposé pour ce fait, de libérer l’initiative privée et l’entrepreneuriat, d’améliorer la compétitivité du tissu productif, d’orienter l’investissement du secteur privé, grands groupes et PME, vers les secteurs porteurs et d’avenir et vers la montée en gamme des systèmes productifs, et de valoriser l’économie sociale.

Prenant à son tour la parole, Hamid Bouchikhi a indiqué que le rapport de la CSMD marque le début d’une mobilisation pour le développement tant recherché. Et pour lui, mettre le citoyen au centre de l’intérêt de l’État est une bonne chose et permettra d’atteindre assez tôt les objectifs fixés. Rachid Benzine a, quant à lui, souligné qu’après la formulation des idées et des visions, il faudrait passer aux actions ». Et cela repose, selon lui, sur « un État fort et stratège » et « une société civile forte et libre » .

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Chakib Benmoussa - MDM Invest

Aller plus loin

NMD : les explications d’Abdellah Boussouf sur la contribution des MRE

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) font partie des cinq piliers centraux sur lesquels repose la réalisation du nouveau modèle de développement (NMD) dont le rapport a...

L’apport des MRE analysé par le CCME

Le Nouveau Modèle de développement (NMD) et le rôle que peuvent y jouer les Marocains de l’étranger feront l’objet d’une série de débats initiée par la plateforme numérique «...

La Banque Mondiale veut accompagner le Maroc dans son nouveau modèle de développement

Un nouveau modèle de développement (NMD) basé sur une économie forte, un meilleur capital humain, sans oublier l’inclusion sociale, les territoires et la durabilité pour...

Les MRE, un important pilier du nouveau modèle de développement du Maroc

La Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) vient de donner le résultat de ses analyses. Dans ses conclusions, elle recommande des changements structurels...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc veut augmenter la part d’investissements des MRE

Au Maroc, la part d’investissement privé provenant des Marocains du monde reste faible. Seulement 10 % des transferts des MRE y sont consacrés. Un dispositif incitatif se met en place pour mieux mobiliser les investissements de cette communauté.

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.