Pour contrer l’invasion des pastèques marocaines, l’Espagne met en avant les pesticides

27 juillet 2023 - 10h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Les agriculteurs espagnols demandent à l’Union européenne (UE) d’exiger le respect des normes communautaires concernant l’utilisation des pesticides par les pays tiers dont le Maroc. Un appel lancé suite au récent retrait du marché espagnol d’un lot de pastèques marocaines contenant des taux élevés de méthomyl, un pesticide non autorisé dans l’UE.

Les agriculteurs espagnols demandent depuis des années que les normes phytosanitaires exigées par l’UE soient également imposées aux produits en provenance de pays tiers dont le Maroc. « L’UE exige une série de mesures phytosanitaires des agriculteurs communautaires qu’elle n’exige pas des pays tiers », dénonce à El Debate Pepe Barea, un agriculteur de Benaguacil (Valence) qui a délaissé la culture de la pastèque pour celle des agrumes.

À lire : Des pesticides dans des pastèques marocaines exportées en Espagne

Les agriculteurs espagnols sont préoccupés « par la santé des consommateurs », a-t-il ajouté, appelant l’UE à « imposer les mêmes conditions aux produits qui viennent de l’extérieur ». « Nous faisons cette réclamation depuis de nombreuses années, mais l’UE nous dit qu’elle ne peut être stricte avec ces pays car, ils ont besoin d’aide, et c’est quelque chose que nous ne comprenons pas… », regrette Barea.

À lire : Pastèques marocaines et pesticides : l’ONSSA s’explique

Andrés Góngora, responsable de l’association des organisations d’agriculteurs et d’éleveurs (COAG), a souligné pour sa part que la récente alerte sanitaire concernant les pastèques marocaines vient confirmer leurs craintes. Au-delà du retrait des produits, il demande aux autorités espagnoles et communautaires de mettre en place un « régime de sanctions » contre ces entreprises qui inondent les marchés de « produits de très mauvaise qualité ».

Sujets associés : Espagne - Union européenne - Agriculture

Aller plus loin

Espagne : de fausses accusations sur des produits marocains

La Coordinadtion des organisations paysannes et d’élevage d’Andalousie (COAG-A), par la voix de son secrétaire général, Miguel López, a dénoncé vendredi « l’hypocrisie » de...

La pastèque marocaine « inonde » l’Espagne

Les importations espagnoles de pastèques marocaines ont atteint 78,76 millions de kilos au cours de la campagne en cours, soit une augmentation de 643 % par rapport à la...

L’Europe en alerte après la détection d’un papillon destructeur venu du Maroc

La Commission européenne vient de confirmer la découverte d’une cargaison de grenades en provenance du Maroc infestée par le Faux carpocapse, un ravageur jusqu’alors inconnu...

Des concombres marocains à forte présence de pesticides détruits au Portugal

Les autorités portugaises ont autorisé la destruction de concombres importés du Maroc contenant une forte présence de résidus du pesticide Oxamyl.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

Le Maroc dispose d’un stock de blé de six mois

Le stock de blé du Maroc s’élève à six mois, selon le gouvernement, en réponse aux craintes de coupures d’approvisionnement et de hausses de prix liés au conflit russo-ukrainienne associé à la sécheresse qui touche le pays.

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

Les objectifs ambitieux du Maroc pour la culture de dattes

Le Maroc a des objectifs ambitieux pour la culture des dattes. Il entend notamment atteindre une production annuelle de 300 mille tonnes d’ici 2030 et se donne les moyens pour sa concrétisation.

Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains fruits comme l’avocat et la pastèque qui assèchent les nappes phréatiques.

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de partenariat.

Trop chère, les Marocains diminuent leur consommation d’huile d’olive

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par...