Pedro Sanchez : « Le Maroc est important pour l’Espagne et pour l’Europe »

27 janvier 2023 - 06h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

Le président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez assure qu’il défendra « toujours la préservation de bonnes relations » avec le Maroc. Les deux pays mèneront la semaine prochaine des discussions sur des sujets d’intérêt à Rabat.

« Les faits et la réalité confirment l’importance du Maroc pour l’Espagne et pour l’Europe », a déclaré Pedro Sanchez, lors d’un débat au Congrès des députés, soulignant qu’il est non seulement dans leur intérêt de maintenir les meilleures relations, pour l’Espagne, mais aussi pour l’Union européenne.

À lire : Parlement européen : le Maroc a fait pression sur l’Espagne

Il s’est félicité de la montée des échanges commerciaux avec le Maroc, lesquels ont augmenté de 33 % l’année dernière, pour atteindre près de 10 milliards d’euros et de la baisse des arrivées de migrants irréguliers. « De toutes les routes migratoires vers l’Europe, la seule qui a diminué est celle du Maroc vers l’Espagne », a argumenté le président du gouvernement.

À lire : Une guerre Maroc-Espagne n’est pas « impossible », selon un média espagnol

Pedro Sanchez s’est par ailleurs prononcé sur la prochaine Réunion de haut niveau Maroc/Espagne qui donnera un nouvel élan à la coopération bilatérale. Il a évoqué « l’importance » qu’elle revêt. Les sujets portant sur l’ouverture des douanes commerciales de Sebta et Melilla, la délimitation des eaux territoriales ou le contrôle de l’espace aérien du Sahara constituent autant de sujets qui seront débattus à cette rencontre d’envergure prévue les 1ᵉʳ et 2 février à Rabat.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Diplomatie - Rabat

Aller plus loin

Mohammed VI et Pedro Sanchez : un tête-à-tête pour relancer la coopération bilatérale ?

Pedro Sanchez effectue ce mercredi une visite d’État à Rabat, a annoncé mardi la Moncloa. Le président espagnol devrait avoir un tête-à-tête avec le roi Mohammed VI.

Pedro Sanchez soupçonné de visites privées au Maroc

Des vols Falcon vers le Maroc, non prévus à l’agenda officiel de Pedro Sanchez, ont été enregistrés par Falcon Takes Off, une page créée par un ingénieur informatique espagnol....

Séjour de Sánchez au Maroc : un dispositif de sécurité exceptionnel

Le Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez, a décidé de passer ses vacances d’été au Maroc. Séjournant dans un hôtel proche de la Caverne d’Hercule, Sánchez a été accueilli à...

Le parti socialiste espagnol défend le changement de position sur le Sahara

Le PSOE, parti membre de la majorité présidentielle en Espagne, a publié le week-end dernier un document de quatre pages dans lequel il tente de convaincre ses militants du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.