Pénurie d’eau : le Maroc bénéficie d’un projet européen

8 juillet 2022 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Pour prévenir la pénurie d’eau en temps de sécheresse dans les pays du bassin méditerranéen, dont le Maroc, le projet « Elargissement inclusif des actions de restauration des agroécosystèmes méditerranéens » (REACT4MED) a été miss en place.

Chaque année, la région méditerranéenne perd environ 0,5 tonne de sol fertile par hectare en raison de l’érosion des sols, soit près du double de la moyenne européenne selon le projet européen PRIMA REACT4MED, qui vise à restaurer les écosystèmes agricoles méditerranéens et à prévenir la dégradation des sols et la désertification.

Le projet, qui sera mis en œuvre jusqu’en 2025, va contribuer à apporter des connaissances scientifiques plus approfondies afin de permettre aux responsables de proposer des solutions pour la gestion durable des terres et des eaux. En d’autres termes, le projet REACT4MED vise le développement social et économique de la Méditerranée, à travers des actions comme le reboisement des terres, la prévention de l’érosion, la conservation de l’humidité des sols, la gestion intégrée ou biologique de la fertilité des sols, l’utilisation des ressources en eau, etc.

À lire : Le Maroc parmi les pays les plus touchés par la pénurie d’eau d’ici 2040

Le Maroc, l’Espagne, la Grèce, l’Italie, l’Allemagne, Chypre, Israël, la Turquie et l’Égypte participent à ce projet. La plupart de ces pays souffrent de pénurie d’eau et disposent de moins de 1 000 mètres cubes d’eau par habitant et par an. Pour une gestion durable de l’eau, il est urgent d’optimiser à la fois la sélection des cultures et l’efficacité de l’utilisation de l’eau tout au long de la chaîne de production, en tenant compte du lien eau-énergie.

Le projet vise aussi à contribuer à assurer la disponibilité de l’eau en termes de qualité et de quantité, ainsi qu’à améliorer la gestion des eaux usées. L’objectif à terme est de développer des solutions innovantes et économiques en énergie afin d’accroître l’efficacité et la durabilité de l’approvisionnement en eau dans les sociétés euro-méditerranéennes.

Sujets associés : Eau

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : SOS pour mettre fin au gaspillage de l’eau causée par le cannabis

Face à la multiplication des plantations de nouvelles variétés de cannabis qui consomment énormément d’eau et épuisent par conséquent les nappes phréatiques du Nord, Nizar Baraka,...

Maroc : elle transforme le brouillard en eau potable

Au Maroc, une femme a développé une idée pour le moins brillante pour éviter des pénuries d’eau dans une région du royaume touchée par des sécheresses à...

Maroc : voici les principales mesures prises pour éviter les pénuries d’eau

Pour faire face à la pénurie d’eau, le gouvernement a demandé aux autorités locales et régionales de prendre des mesures urgentes pour réduire le gaspillage de l’eau, voire de...

Maroc : des camions-citernes pour parer à la pénurie d’eau

Le ministère marocain de l’Intérieur a activé le programme d’urgence d’approvisionnement en eau potable par camions citernes au titre de l’année 2021. La canicule et la pénurie d’eau...

Nous vous recommandons

Eau

Rabat porte plainte contre les gaspilleurs d’eau

Le non-respect des mesures prises contre le gaspillage d’eau par ces temps de forte pénurie, peut coûter cher. A Rabat, plusieurs citoyens ayant boycotté ces mesures devront faire face aux conséquences.

Agadir manque cruellement d’eau

Le déficit pluviométrique et la baisse du taux de remplissage des barrages dans la région de Souss-Massa ont nécessité des mesures drastiques afin d’économiser l’eau. Ainsi, des coupures d’eau sont donc prévues de façon ponctuelle à partir de ce samedi 3...

Maroc : des drones pour surveiller les lignes électriques

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) va se doter bientôt d’une plateforme d’inspection automatisée des lignes de transport de l’électricité, basée sur l’utilisation de drones et le traitement...

Le manque d’eau, une menace pour le Maroc

À l’instar de l’Algérie et de la Tunisie, le Maroc fait face à un manque d’eau criard. Les disponibilités en eau courante ont diminué de 60 % en quarante ans en Afrique du Nord. En cause, la modification de la pluviométrie liée au réchauffement climatique,...

Le Maroc compte construire une vingtaine de stations de dessalement d’eau de mer

Face à la demande croissante en eau et à sa rareté dans certaines régions, le Maroc a eu recours au dessalement de l’eau de mer. Plusieurs projets ont été initiés à cet effet afin de sécuriser les besoins en eau potable et en...