Sécheresse : crainte de pénurie d’eau à Rabat et Casablanca

26 mars 2022 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

La crainte de la soif plane sur les villes de Rabat et Casablanca, touchées par une sécheresse qui dure depuis plusieurs mois. Un plan d’urgence est mis en place par les autorités.

Alimentées en eau potable par le bassin hydraulique de Bouregreg-Chaouia, les deux villes risquent de manquer d’eau, le barrage connaissant cette année un déficit de 94 %, alerte Al Akhbar.

A lire : Sécheresse au Maroc : interdiction de nettoyage des places publiques à l’eau

Cette situation est imputable certes, à la sécheresse que connait tout le pays, mais également aux habitudes de consommation des industriels qui utilisent beaucoup d’eau, souligne le journal, précisant que si rien n’est fait, l’eau sera rare voire introuvable, après deux années consécutives sans pluie.

Pour relever ce défi majeur, les autorités de Casablanca, ont initié un projet de renforcement de l’alimentation en eau potable du Grand Casablanca via des adductions de Bouregreg en substitution d’une partie des eaux en provenance d’Oum Er-Rbia.

Sujets associés : Casablanca - Rabat - Sécheresse au Maroc

Aller plus loin

Sécheresse au Maroc : interdiction de nettoyage des places publiques à l’eau

Pour faire face à la problématique de détresse hydrique qui menace le Maroc, le gouvernement a demandé aux autorités locales de prendre des mesures urgentes, pour garantir une...

Maroc : le roi Mohammed VI ordonne des mesures urgentes face à la sécheresse

Afin de trouver une solution rapide à la sécheresse qui met à mal le secteur agricole, le roi Mohammed VI a reçu, ce mercredi au Palais royal de Bouznika, le chef du...

Maroc : SOS pour mettre fin au gaspillage de l’eau causée par le cannabis

Face à la multiplication des plantations de nouvelles variétés de cannabis qui consomment énormément d’eau et épuisent par conséquent les nappes phréatiques du Nord, Nizar...

Le Maroc perd 1,6 million d’hectares de céréales

Le ministre de l’Agriculture Mohamed Sadiki a annoncé lors de son dernier passage au parlement que la production de céréales cette année sera fortement réduite en raison de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

La prochaine récolte d’olive au Maroc menacée

La prochaine récolte d’olives au Maroc est très menacée en raison de la grave sécheresse qui frappe le royaume.

Importations de céréales : la facture s’alourdit pour le Maroc

À l’instar de plusieurs pays de par le monde, le Maroc souffre également de l’augmentation des prix des denrées alimentaires causée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine. À fin mai dernier, le pays a dépensé 15,8 MMDH pour son approvisionnement en...

Crise céréalière : les producteurs français pour combler les besoins du Maroc

La production céréalière est en forte baisse en raison de la sécheresse. Une opportunité vite saisie par les producteurs français qui disent être prêts à combler le déficit sur le marché marocain.

Maroc : les amateurs de hammams vont être déçus

Face à la pénurie d’eau que connait le Maroc, les autorités ont décidé de prendre une décision choc concernant les hammams.

Des prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines ce mardi

Face à la rareté des pluies, le roi Mohammed VI a une nouvelle fois ordonné l’accomplissement de prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines.

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de lait que connait le royaume.

Pénurie de lait : les Marocains prennent d’assaut les magasins

Pour contrer la ruée des Marocains vers le lait, plusieurs supermarchés ont décidé de limiter sa vente. Une mesure censée éviter des ruptures de stock.

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

Maroc : vers une baisse de la production d’olive

Selon les prévisions de la Fédération Interprofessionnelle Marocaine de l’Olive, la production d’olives au titre de la prochaine campagne, devrait être en baisse, en raison des effets du changement climatique et de la sécheresse qui sévit cette année...