Recherche

Une centaine de personnes arrêtées dans le Rif, risque du durcissement du conflit

16 août 2017 - 14h00 - Société

Le discours du roi Mohammed VI à l’occasion de la fête du Trône lors duquel plusieurs dizaines de manifestants du Hirak ont été graciés, avait permis le retour à un semblant de calme dans le nord du Maroc. Mais depuis la mort d’Imad Attabi, de nouvelles manifestations se sont produites, entraînant leur lot d’arrestations.

En tout, une centaine de personnes ont été arrêtées ces derniers jours dans la région, a déploré Abdessadak Elbouchattaoui, suite aux manifestations qui se sont déroulées dans plusieurs villes comme Al Hoceima, Nador ou encore Imzouren. Les militants ont bravé l’interdiction et les autorités ont donc sévi.

Rien qu’à Imzouren, 70 personnes ont été interpellées toujours selon l’avocat et on parle également d’une quinzaine d’arrestations dans la ville de Laroui, gonflant encore et encore les chiffres de détenus du Hirak.

Justement, l’avocat à l’origine de certains des chiffres, Abdessadak Elbouchattaoui, est aussi inquiété par les autorités, a-t-il expliqué la semaine dernière sur son compte Facebook. On lui reproche ses propos sur Facebook où il est très actif et où il donne ses impressions sur les évènements dans le nord du pays, n’hésitant pas à critiquer parfois les autorités.

Un avis ? un commentaire?

Bladi.net

Bladi.net - 2017 - Archives - A Propos - Contact