Du phosphate au meilleur prix après le changement de position du Pérou sur le Sahara

22 août 2022 - 17h20 - Monde - Ecrit par : A.P

Le ministre péruvien des Affaires étrangères, Miguel Ángel Rodríguez Mackay, a annoncé que son gouvernement a rompu les relations diplomatiques avec la République arabe sahraouie démocratique (RASD) qu’il ne considère pas comme un État. Cette décision intervient après le changement de position du Pérou sur le Sahara.

Certains observateurs ne comprennent pas cette décision du nouveau ministre péruvien des Affaires étrangères, bien que son prédécesseur, Óscar Maúrtua, ait rétabli les relations avec le RASD en septembre dernier. Rodriguez Mackay est accusé de conflit d’intérêt en raison de son amitié avec l’ambassadeur du Maroc au Pérou, Amin Chaoudri, et de ses positions en faveur du Maroc.

« Rodriguez Mackay a des liens clairs avec l’environnement politique et économique du Maroc. Cette décision (de ne pas reconnaître la RASD en tant qu’État) répond au fait que le Maroc ait garanti au Pérou un approvisionnement régulier en phosphates ou en engrais pour faire face à la crise agraire que vit le pays », a analysé le politologue Néstor Prieto, rappelant que « la plus grande mine de phosphate à ciel ouvert au monde est située au Sahara occidental ».

À lire : Sahara : le Pérou reprend ses relations diplomatiques avec la "RASD"

Au lendemain de ce retrait, le Maroc avait salué cette décision de la République du Pérou, « qui ouvre selon le ministère des Affaires étrangères, une nouvelle page dans les relations avec ce pays ami. Elle permettra l’approfondissement de la concertation politique et le renforcement de la coopération sectorielle, notamment dans les domaines de l’agriculture et des fertilisants. Dans ce sens, des actions concrètes seront menées très rapidement »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Diplomatie - Pérou - Sahara Marocain - Autonomie Sahara - République Arabe Sahraouie démocratique (RASD)

Aller plus loin

Sahara : le Pérou reprend ses relations avec la « RASD »

Le Pérou a annoncé jeudi la reprise de ses relations diplomatiques avec la République arabe sahraouie démocratique (RASD), un mois après que le président Pedro Castillo les a...

Sahara : la Bolivie rétablit ses relations diplomatiques avec la « RASD »

La Bolivie a décidé de rétablir ses relations diplomatiques avec la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  ». Une annonce faite par le ministère bolivien des Affaires...

La question du Sahara fait vaciller le gouvernement péruvien

Le ministre péruvien des Affaires étrangères, Miguel Angel Rodriguez, a annoncé vendredi sa démission du gouvernement, un mois seulement après son entrée en fonction. En cause,...

Engrais : le Maroc «  lâche  » le Pérou après la reprise de ses relations avec la « RASD »

Le député du parti Rénovation Populaire au Congrès, José Cueto, a déclaré que le Maroc a décidé de reprendre au Pérou un « navire contenant 50 000 tonnes d’urée » après que le...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Une boule de feu aperçue dans le ciel marocain

Une boule de feu a été aperçue dans une grande partie du Maroc, notamment au Sahara. L’image a été capturée en début de semaine par les caméras de Playa Blanca à Lanzarote (Canaries).

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.