PJD : plusieurs départs après l’élection de Benkirane à la direction du parti

2 novembre 2021 - 16h00 - Ecrit par : G.A

Le retour d’Abdelilah Benkirane à la tête du PJD n’est pas bien vu par plusieurs dirigeants du parti. Ils ont préféré claquer la pote que de composer avec celui qui a été élu suite au congrès national extraordinaire du samedi dernier à Bouznika.

Plusieurs militants parmi lesquels Soumaya Benkirane, fille du nouveau secrétaire général, ont décidé de tourner le dos au PJD, en signe de protestation contre le choix des membres du secrétariat général, rapporte le quotidien Assabah, qui souligne que d’autres sont sur le point d’emboiter les pas aux démissionnaires. Abdelilah Benkirane comme secrétaire général du PJD pourrait davantage secouer le parti et accélérer la création d’une nouvelle formation politique.

À lire : Benkirane : la relation avec « l’institution monarchique est basée sur la sincérité »

Au nombre des démissionnaires, il y a Khadija Abladi, qui serait partie à cause de l’exclusion programmée des dirigeants qui n’étaient pas en bons termes avec Benkirane. Mais des sources proches de la famme politique indiquent que sa démission est une protestation contre la désignation à sa place, du secrétaire régional du parti à Laâyoune, Mohamed Lamine Dida, en tant que membre du secrétariat général du PJD.

À lire : Le roi adresse ses félicitations à Abdelilah Benkirane

Quant à la fille du nouveau patron du PJD, elle a indiqué sur son compte Twitter que son départ avait un lien avec le choix des membres du secrétariat général. « Avec toute l’affection et la considération que j’ai pour mon père, j’estime que plusieurs choix du secrétariat général sont inappropriés. Je pense que je vais, cette fois-ci, démissionner de facto après avoir reporté, à maintes reprises, cette décision ».

À lire : AbdeliIlah Benkirane appelle El Othmani à démissionner

Le PJD survit difficilement à la cuisante défaite enregistrée aux élections du 8 septembre dernier. Au lendemain de ce scrutin, des ministres et membres de la direction ont été obligés de démissionner. Avec les départs qui s’entassent depuis samedi, Abdelilah Benkirane pourrait se retrouver, exolique le journal, à la tête d’une coquille vide.

Tags : Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelilah Benkirane

Aller plus loin

Abdelilah Benkirane fait pression sur le PJD

Alors que certains membres du parti de la justice et du développement (PJD) préparent son retour à la tête de la formation politique, l’ancien secrétaire général, Abdelilah...

Elections législatives : Abdelilah Benkirane crée la surprise

Abdelilah Benkirane, ancien chef du gouvernement et ex-secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), renonce à sa candidature proposée aux élections législatives...

Abdelilah Benkirane remplace El Othmani à la tête du PJD

Le Parti de la Justice et du développement (PJD) a tenu samedi à Bouznika, un congrès extraordinaire à l’issue duquel, Abdelilah Benkirane a été élu secrétaire général du Parti. Il...

Les félicitations du Hamas à Abdelilah Benkirane

Depuis samedi, les messages s’enchainent pour féliciter Abdelilah Benkirane, devenu suite au congrès national extraordinaire, le nouveau secrétaire général du Parti pour la justice...

Nous vous recommandons

Réouverture des frontières marocaines : « le téléphone n’arrête pas de sonner »

Fermé depuis le 29 novembre 2021 à cause de l’apparition du variant Omicron, l’espace aérien marocain a rouvert ce lundi 7 février à la grande satisfaction des professionnels du secteur, ainsi que des amoureux de la destination Maroc — les Français sont les...

Voyages au Maroc : appels à la suppression des tests PCR

En vue de soutenir les professionnels du tourisme, plusieurs acteurs politiques intensifient la pression sur le gouvernement pour alléger les conditions d’entrée au Maroc, notamment la levée de l’obligation du test...

Kostal délaisse Barcelone pour le Maroc

Le fabricant de composants pour véhicules électriques, Kostal, prévoit de poursuivre le transfert de production de son usine située dans la province de Barcelone vers l’usine du Maroc où les coûts sont moins...

Sahara : « Le Maroc veut faire plier l’Espagne »

La crise entre l’Espagne et le Maroc n’est pas près de connaître son épilogue, du moins pas tant que l’Espagne ne reconnaîtra pas la marocanité du Sahara, assure un journaliste espagnol.

Kénitra courtise les MRE

Dans le cadre de la journée nationale MRE, une communication a été organisée au profit des Marocains du monde au siège de la province de Kénitra.

Jack Lang encense le roi Mohammed VI

Jack Lang, directeur de l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris, a manifesté de nouveau, son admiration pour le roi Mohammed VI pour son engagement au profit de l’édification d’un Maroc fort et avancé dans beaucoup de domaines. Pour l’éternel ministre de la...

Voici le plan de Sebta et Melilla pour ne plus dépendre du Maroc

Le gouvernement espagnol prévoit de mettre en œuvre en urgence un plan stratégique pour lutter contre le «  blocus économique du Maroc  » sur Ceuta et Melilla.

Sahara : un exploit diplomatique pour le Maroc sous l’administration Biden

Le Maroc vient de réaliser un nouvel exploit diplomatique. La position des États-Unis sur leur reconnaissance de la marocanité du Sahara reste “inchangée”. Cette annonce a été faite par Ned Price, porte-parole du Département...

Classement FIFA : le Maroc devrait passer devant l’Algérie

Le Maroc pourrait intégrer, pour la première fois, le Top 30 mondial du classement FIFA, passant de la 35ᵉ à la 29ᵉ place. Au niveau africain, il devrait passer de la 4ᵉ à la 3ᵉ place, dépassant l’Algérie.

L’embouteillage de MRE continue à la frontière de Sebta

Le port de Sebta reste débordé par le flux de Marocains d’Europe en provenance d’Algésiras à destination du Maroc dans le cadre de l’Opération Marhaba. Le week-end dernier, quelque 90 000 MRE ont passé plus de cinq heures d’attente à la frontière de la ville...