Plan solaire : 50 entreprises nippones au Maroc

19 septembre 2010 - 10h41 - Economie - Ecrit par : J.L

Les japonais emboitent le pas aux français en s’intéressant de près au plan solaire marocain. Quelques cinquante chefs d’entreprises nippones entament ce weekend une visite au Maroc pour découvrir l’une des cinq centrales solaires prévues à Ouarzazate et qui produiront à terme 500 MW.

Si le plan solaire marocain est de bonne presse au Japon, la ministre de l’Energie, Amina Benkhadra, qui avait participé au premier forum économique nippon-arabe, tenu à Tokyo en décembre dernier, n’y est pas étrangère.

La ministre a réussi à soutirer des promesses aux responsables japonais pour faire promouvoir le plan solaire marocain auprès des entreprises nippones évoluant dans le secteur des énergies, dont les leaders participeront aux ateliers maroco-japonais à Rabat les 20 et 21 septembre prochain.

Initiée par le ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie du Japon et le NEDO (New Energy and Industrial Technologie Development) en collaboration avec l’Agence marocaine de l’énergie solaire, Masen, cette visite traduit l’intérêt accordé par le gouvernement japonais au plan solaire marocain.

Rappelons que le plan solaire marocain prévoit une capacité de production électrique de 2 Gigawatts entre 2015 et 2019.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Japon - Ouarzazate - Energie - Environnement - Eolien

Ces articles devraient vous intéresser :

Importante découverte de gaz au Maroc

La société britannique Chariot Oil & Gas a récemment annoncé avoir fait une importante découverte de gaz naturel au Maroc, dans la licence « Loukos Onshore ».

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Double certification pour Royal Air Maroc

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a récemment décerné à Royal Air Maroc les certifications IEnvA (IATA Environmental Assessment) et IWT (IATA Illegal Wildlife Trade) pour son engagement constant en faveur de l’environnement et de...

Une importante découverte de gaz au Maroc

SDX Energy a annoncé la découverte d’un important gisement de gaz dans le bassin du Gharb, dont l’exploitation contribuera au développement économique de la région.

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...

Centrale de Ouarzazate : les dégâts déjà réparés suite au séisme

Le ministère marocain de l’Énergie a assuré que les infrastructures énergétiques n’ont subi aucun dommage lors du séisme d’Al Haouz, à l’exception de la centrale solaire de Ouarzazate où des dégâts « mineurs » ont été constatés et déjà réparés.

Maroc : une deuxième usine géante de dessalement en projet à Nador

Le Maroc se prépare à lancer un appel d’offres pour une nouvelle usine de dessalement d’eau de mer à Nador, d’une capacité de 250 millions de mètres cubes par an, a annoncé Nizar Baraka, ministre de l’Eau et de l’Équipement.

Le FMI confirme un prêt pour le Maroc

Le Maroc bénéficiera d’un prêt de 1,3 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI) pour soutenir sa transition écologique et renforcer sa résilience face aux catastrophes naturelles.

Label Pavillon Bleu au Maroc : voici la liste complète

Pour la saison estivale 2024, 32 sites marocains arboreront le label Pavillon Bleu, décerné par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement sous la présidence de la Princesse Lalla Hasnaa.

Un mystérieux cratère apparaît au Maroc après le séisme

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a secoué le Maroc, une fosse géante s’est formée dans une zone rurale. Le séisme a-t-il favorisé sa formation ?