Mustapha Salma : "Le Polisario est une marque déposée en Algérie"

13 octobre 2011 - 11h00 - Ecrit par : Jalil Laaboudi

"Le Polisario est une marque déposée auprès des autorités algériennes", a affirmé l’ancien chef de police du Polisario, Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, sur la chaîne d’information France 24, lors de l’émission hebdomadaire "Invité & évènement".

Pour le militant sahraoui réfugié à Nouakchott, en Mauritanie, le Polisario est "une entité fantoche servant à la consommation extérieure et à induire en erreur les sahraouis".

La communauté internationale ne reconnaît d’ailleurs pas la "RASD" qui est "parrainée par l’Algérie" explique Mustapha Salma, ajoutant que les Sahraouis veulent une "solution de juste milieu" qui mettrait fin à leurs souffrances.

Un plan d’autonomie élargie au Sahara, tel que proposé par le Maroc, dans le cadre d’un accord international, s’avère la meilleure solution pour mettre fin à ce conflit qui bloque le processus de construction du grand Maghreb arabe.

L’ancien inspecteur général de la police du Polisario, arrêté le 21 septembre 2010 par les séparatistes pour avoir exprimé son soutien au projet marocain d’autonomie au Sahara, avait été libéré fin octobre de la même année et transféré à Nouakchott. C’est de là qu’il dénonce depuis les dépassements commis à Tindouf et l’interdiction qui lui est imposée par le Polisario de visiter sa famille dans les camps de réfugiés.

Tags : Polisario - Sahara Marocain - Autonomie Sahara - Régionalisation - Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud

Nous vous recommandons

Le Maroc ferme son espace aérien ce soir

Tous les vols de passagers de et vers le Maroc seront suspendus dès ce lundi 29 novembre 2021 pour une durée de deux semaines, a annoncé l’Office national des aéroports (ONDA) sur son compte Twitter.

Le Maroc va investir de plus de 7,7 MMDH dans le chemin de fer

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a prévu un investissement de plus de 7,7 milliards de DH durant la période 2022-2024.

Maroc : un touriste américain stupéfait de se faire soigner pour seulement 31 dollars

Soigné dans un hôpital marocain, un tiktokeur américain de 23 ans exprime sa stupéfaction et son bonheur après avoir reçu la facture de 31 dollars à payer. Une expérience qu’il a partagée sur son compte.

Diffusion de vidéos humiliantes de Soulaimane Raissouni

Les deux vidéos du journaliste Soulaimane Raissouni publiées par la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) ne sont pas du goût du chef du gouvernement. Saad Eddine El Othmani a jugé l’acte « inacceptable », lors d’une...

Relâchement des gestes barrières : la police va sanctionner plus sévèrement

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, appelle à la vigilance et au respect des mesures barrières contre la propagation du Covid-19. Cet appel survient après celui lancé par son homologue de la Santé contre « une probable rechute épidémiologique »...

Le dirham remonte face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,8 % face à l’euro et s’est dépréciée de 1,49 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 21 au 27 avril 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Le Maroc en force aux Jeux méditerranéens d’Oran

130 sportifs marocains participent à la 19ᵉ édition des jeux méditerranéens prévus du 25 juin au 6 juillet à Oran en Algérie. Il s’agit de 86 hommes et 44 dames ainsi que 48 encadrants.

Khemisset : les travaux de l’usine de potasse vont démarrer en 2022

La société britannique, Emmerson plc, a annoncé avoir déjà mobilisé 46,75 millions sur les 387 millions de dollars nécessaires pour l’installation de la plus grande usine de potasse à Khemisset.

La Mauritanie, médiatrice dans la crise Maroc-Algérie

Le ministre mauritanien des Affaires étrangères, Ismail Ould Cheikh Ahmed, a assuré que son pays « travaille sereinement » pour apaiser les tensions entre l’Algérie et le Maroc après la rupture des relations diplomatiques entre les deux...

Le Maroc veut utiliser des missiles israéliens pour contrôler le détroit

Le Maroc envisage de déployer des missiles israéliens Rafael dans les régions de Tanger et de Nador pour mieux contrôler le détroit de Gibraltar. Ceci, en réponse à la décision de l’Espagne de renforcer sa présence militaire dans les villes autonomes de Ceuta...