Polisario : quand les officiels algériens s’embrouillent

12 décembre 2019 - 18h20 - Monde - Ecrit par : I.L

La Minurso exige l’ouverture d’une enquête. Cette requête intervient après la mise en garde algérienne contre les risques terroristes et d’enlèvements d’étrangers dans les camps du Polisario.

La confusion créée par Abdelaziz Benali Chérif, chef du protocole au ministère des Affaires étrangères continue de faire des vagues. Il s’agit en effet d’une correspondance adressée à l’ONU début décembre, mettant en garde contre "les graves menaces d’enlèvements d’étrangers dans les camps de Tindouf et dans la zone tampon située à l’Est du mur marocain de défense", indique le quotidien Al Ahdath Al Maghribia.

Quelques jours plus tard après sa première déclaration, le chef du protocole est revenu sur ses propos. Il affirme que son département n’en était pas à l’origine. A l’en croire, c’est le Wali de Tindouf qui serait derrière cette correspondance. Même s’il nie que son département en était l’auteur, Benali n’a cependant pas renié le contenu de la correspondance. Il a plutôt laissé entendre qu’elle serait parvenue à son département depuis la wilaya de Tindouf.

Le même quotidien, quant à lui, pointe du doigt accusateur le directeur des affaires protocolaires du MAE algérien, Rachid Bousmaha.

Ce que la Minurso cherche désormais à mettre à nu à travers l’enquête onusienne, c’est la contradiction flagrante des officiels algériens qui reconnaissent tout bas que les membres du Polisario sont de potentiels terroristes, avant d’affirmer tout haut qu’ils n’ont jamais dit cela, est–il encore précisé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Terrorisme - ONU - Polisario - Minurso

Aller plus loin

Le Polisario derrière l’attentat contre l’ambassade du Maroc en Libye ?

Le mouvement du Polisario serait derrière l’attentat qui a touché en début de semaine l’ambassade du Maroc à Tripoli, en Libye. C’est ce qu’affirme le journal Assabah qui cite...

Ces articles devraient vous intéresser :

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...