Pollution du Bouregreg : le gouvernement réagit enfin

28 avril 2021 - 21h20 - Maroc - Ecrit par : J.K

Depuis plusieurs semaines, la pollution du Bouregreg indigne et indispose les habitants de quelques quartiers de Rabat et Salé. Après un long moment de silence, le gouvernement réagit enfin, promettant des mesures appropriées sous peu.

Ce drame environnemental est principalement lié au lixiviat venant de la décharge d’Oum Azza, qui se déverse au niveau du fleuve et au rejet des eaux usées en provenance des villes de Salé et Ain Aouda, a indiqué le ministre de l’Environnement, Aziz Rabbah, répondant à une question posée par le député Omar Balafrej sur le sujet. Cette pollution constitue un vrai problème pour les populations de plusieurs quartiers des villes de Rabat et Salé, contraintes de supporter ces mauvaises odeurs à plein temps.

Suite aux enquêtes menées par une commission technique, plusieurs recommandations ont été faites pour la prise des mesures d’urgence, fait part Assabah, précisant qu’entre autres mesures, il y a l’instauration de plusieurs projets d’assainissement et de développement des infrastructures, principalement dans les quartiers dont les eaux usées se déversent dans l’Oued Bouregreg, l’amélioration de la décharge déjà en place, suivie de l’installation de bassins de stockage de lixiviat sur place, pour le traitement.

La pollution de l’Oued Bouregreg était depuis longtemps attribuée à la décharge d’Oum Azza, car, avec ses 400 000 tonnes de lixiviat non traitées, cette « une bombe écologique » représente un grand danger pour les populations, dans l’indifférence des autorités, à l’instar du maire de Rabat, emmuré dans un silence incompréhensible. Idem du côté du Wali de la région, qui marque plutôt son intérêt pour les marchés des espaces verts et de l’éclairage. Le maire de Salé a quant à lui, fait la promesse de mener des enquêtes, sans pour autant la tenir. Face à tout cela, la réaction du ministre de l’Environnement vient donner de l’espoir pour un nouvel environnement du Bouregreg, écrit le journal.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Salé - Environnement - Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement

Aller plus loin

Enquête après la supposée pollution de la lagune de Marchica (Nador)

Les informations selon lesquelles le lac Marchica ferait l’objet de pollution volontaire sont fausses, affirme l’Office national de l’électricité et de l’eau Potable (ONEE), qui...

Une colère royale derrière la démolition club nautique de la Marina de Bouregreg

Les autorités de la Wilaya de Rabat ont procédé à la démolition du club nautique de la Marina de Bouregreg. À l’origine de cette opération, une colère du roi Mohammed VI.

Rabat : construction de deux nouveaux ponts sur le Bouregreg

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé la construction de deux nouveaux ponts d’envergure sur l’oued Bouregreg.

Maroc : la pollution de l’air tue plus de 5000 personnes chaque année

Au Maroc le nombre de décès liés à la pollution de l’air inquiète. Plus de 5000 Marocains décèdent chaque année, soit une moyenne de 15 décès par jour et des pertes financières...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : voici les plages les plus propres cette année (classement 2023)

Le Pavillon Bleu, label international dédié à qualité des plages et des ports de plaisance, flottera sur 27 plages marocaines et trois marinas lors de la saison estivale 2023. Les voici

Des chercheurs marocains révolutionnent l’isolation des habitations

Des chercheurs marocains des Universités Moulay-Ismail de Meknès et de Rabat ont développé une nouvelle méthode d’isolation des habitations. Celle-ci est écologique et surtout économique.

BMW, Renault et Managem au cœur d’un scandale écologique au Maroc ?

Une enquête dévoile la pollution importante de certains villages marocains où sont déchargés des résidus miniers. BMW, Renault et la Managem, grande entreprise minière marocaine, sont pointés du doigt.

Maroc : nouvelle tragédie pour les rescapés du séisme

Les rescapés du violent et puissant tremblement de terre du 8 septembre se battent maintenant pour survivre aux rafales de vent et aux inondations qui frappent le Maroc. Ils vivent dans des tentes qui ne résistent pas aux intempéries. Face à la...

Le FMI va accorder un important prêt au Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) s’apprête à débloquer, à partir du nouveau fonds fiduciaire pour la résilience et la durabilité, un énorme prêt au Maroc, afin de renforcer la résistance du pays aux catastrophes liées au climat.

Plages au Maroc : l’embarrassante absence de toilettes publiques

Au Maroc, la plupart des plages sont dépourvues d’infrastructures sanitaires (toilettes, douches, centres de secours…). Une situation qui crée des désagréments aux touristes et aux MRE, surtout pendant la saison estivale.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Maroc : les écologistes s’insurgent contre l’invasion des palmiers américains

Au Maroc, des écologistes appellent à mettre fin à la « plantation anarchique » de palmiers d’origine américaine et à adopter une « politique de reboisement réfléchi dans l’aménagement du territoire ».

Un nouveau champ gazier au Maroc

Le ministère marocain de la Transition énergétique et du développement durable vient d’accorder un nouveau permis pour l’exploitation d’un nouveau champ de gaz naturel à Douar Oulad Belkheir, dans l’ouest du royaume.

Carrières de sable illégales au Maroc : de hauts responsables pointés du doigt

De hauts responsables figurent parmi les exploitants « clandestins » de carrières de sable qui commercialisent du sable de mauvaise qualité partout au Maroc. D’ailleurs, cette activité échappe à la taxation imposée dans la loi de finances 2023.