Recherche

Les pompiers de Bruxelles ont du mal avec la diversité

© Copyright : DR

7 juin 2020 - 15h00 - Monde

Le secrétaire d’État bruxellois, Pascal Smet (one.brussels) procédera à une radioscopie externe, indépendante du Service d’incendie et d’aide médicale urgente (Siamu) de la région de Bruxelles-Capitale, sur le thème de la diversité. À l’origine de cette initiative, des incidents à caractère raciste.

"La culture historique du Siamu ou de la police n’est pas toujours ouverte à la diversité. La composition du corps des pompiers ne reflète pas non plus la diversité bruxelloise. Il y a très peu de femmes (11 sur 1109 pour le cadre opérationnel), il y a peu de Bruxellois et il y a très peu de pompiers issus de l’immigration », fait observer Pascal Smet, martelant que "cela doit changer".

"Je vais lancer une radioscopie externe, indépendante du Siamu sur le thème de la diversité pour que l’on puisse comprendre la culture, la structure du corps des pompiers bruxellois", laisse entendre Pascal Smet. Selon le secrétaire d’État bruxellois, cela permettra d’établir un nouveau plan en la matière et des actions contre les discriminations et le racisme.

La Dernière Heure et De Morgen rapportent que l’audit externe a déjà fait l’objet de discussions avec les chefs de corps. "Y a-t-il un problème au niveau individuel ou structurel ? Et la culture permet-elle de dénoncer de tels comportements, ou faut-il mettre en place une procédure d’anonymat ? Nous devons poser ces questions maintenant", dit-il. "En tout cas, il est clair que les procédures disciplinaires existantes sont trop lentes,” ajoute le responsable politique.

Pascal Smet admet par ailleurs que les pompiers n’arrivent toujours pas à s’accommoder avec la diversité. "Mais ce n’est pas parce que certains pompiers sont racistes que tout le corps l’est soudainement", nuance-t-il.

Mots clés: Belgique , Bruxelles , Racisme

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact