Pour la représentation politique des RME

20 mars 2002 - 14h26 - Maroc - Ecrit par :

La communauté marocaine à l’étranger représente plus de huit pour cent de la population du pays. Elle joue un rôle non négligeable dans la stabilité de l’économie nationale. Elle participe activement à l’amélioration du niveau de vie du citoyen. Toutes les familles marocaines ont, à un moment ou un autre, bénéficié directement ou indirectement de l’apport matériel des RME.

Les ressortissants marocains à l’étranger (RME) constituent aujourd’hui dans certains pays comme la Belgique, la France, les Pays-Bas, une force politique non négligeable au niveau régional. L’Etat marocain n’y est évidemment pour rien. Au contraire, nous gardons à l’esprit certains discours moyenâgeux de certaines ambassades et consulats généraux, qui interdisaient l’adoption de la nationalité européenne par les citoyens marocains et les mettaient en garde contre toute participation politique. Les RME, déracinés par l’abandon institutionnel et politique du Maroc, n’ont guère suivi ces consignes, ni les orientations politiques, et parfois religieuses, d’un pays d’origine qui se replie sur lui-même

L’absence de stratégie à moyen et long termes a fait de la politique marocaine de l’émigration un échec. En dehors d’une courte et partielle représentation des RME au Parlement en 1984, tachée d’irrégularités et de manipulations des résultats, les gouvernements qui se succédaient, n’avaient comme priorité que le transfert de devises au pays et le maintien du statu quo. Les partis politiques toutes tendances confondues, sont lourdement responsables. Toutes les promesses d’occasion ont fini par s’effacer des programmes gouvernementaux, avec la complicité de la classe politique, qui cependant, n’hésite pas à tenir un double langage face à l’opinion publique. Les RME sont donc totalement et intégralement absents et non représentés dans aucun organe décisionnel, législatif ou même consultatif du pays. Ils ne sont pas représentés dans les deux chambres parlementaires ; projet rejeté par la classe politique. Le Premier ministre, malgré sa longue escapade européenne, n’a pas retenu la leçon, il fut le premier à empêcher les RME de participer à la vie politique de leur pays. Il a mené, vis-à-vis d’eux, une politique d’exclusion sans précédent.

Aujourd’hui, à l’aune d’une ère nouvelle, il n’est plus concevable d’évoquer de faux prétextes qu’avançaient certains détracteurs de nos intérêts pour maintenir le statu quo. L’attachement des RME aux institutions suprêmes du Royaume, leurs positions déterminantes dans tout conflit, régional ou autre, impliquant le pays, suggère un intérêt particulier à leur égard. Les partis politiques, ont l’obligation de mettre en place des plates-formes et des programmes pragmatiques visant à impliquer cette frange de la population dans la vie politique marocaine. Quant à l’Etat qui a tout intérêt à entretenir avec les RME une relation fructueuse sur le long terme, il devra mettre en place une stratégie " RME " crédible par ses objectifs, ses moyens et les hommes qui la mettront en œuvre.

Source : arrif.ma

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Vote MRE - Droits et Justice - MRE

Ces articles devraient vous intéresser :

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...

Espagne : des policiers sauvent un jeune Marocain de 23 ans de sa tentative de suicide

Trois policiers ont évité une tragédie à Lugo, dans le nord-ouest de l’Espagne. Grâce à leur intervention rapide, ils ont sauvé un jeune homme de 23 ans d’origine marocaine qui menaçait de sauter d’un immeuble en construction. Plusieurs riverains...

Match Maroc-France : difficile pour les binationaux de faire un choix

La qualification du Maroc et de la France pour la demi-finale de la coupe du monde au Qatar est une joie pour les Franco-marocains. Certains parmi eux ont encore du mal à réaliser la surprenante ascension de l’équipe marocaine, véritable surprise de...

Transfert des MRE : le Maroc veut maintenir la dynamique

En vue de maintenir le flux des transferts de fonds de la diaspora, Bank Al-Maghrib (BAM), en collaboration avec les pouvoirs publics, a mené des actions pour diversifier les canaux de transmission et réduire les coûts de ces envois.

Aide au logement : Un vrai succès chez les MRE

Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, confirme l’intérêt des Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour le nouveau programme d’aide directe au logement.

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Marhaba 2023 : un centre d’accueil dédié aux Marocains de l’étranger inauguré à Rabat

Dans le cadre de l’opération Marhaba 2023, la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger a inauguré un centre d’accueil à Rabat.

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières...

Un nouveau service pour les MRE

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération africaine simplifie une fois de plus la vie des Marocains résidant à l’étranger (MRE) en mettant en place une nouvelle procédure pour la délivrance des « Prestations consulaires de proximité »...