Pourquoi l’opération spéciale de rapatriement des MRE est mal partie

16 juillet 2020 - 12h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

L’opération spéciale de rapatriement des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et des Marocains bloqués à l’étranger est parsemée d’embûches.

Flambée des prix de billets pour le retour par voie maritime ou aérienne, difficulté de réaliser des tests PCR, deux compagnies RAM et Air Arabia Maroc mises à contribution. Aux yeux des MRE et des Marocains bloqués à l’étranger, leur retour au pays s’avère compliqué.

«  Les tarifs ont été multipliés par 2 voire par 3 pour certains vols  », se lamente un MRE basé en France. Le prix d’un billet Paris-Casablanca pour le 15 juillet à partir de l’aéroport Charles De Gaulle est de 1307 euros pour la même date, fait savoir L’Économiste. Les billets des ferries à partir des ports de Gênes et de Sète ont été également revus à la hausse. Selon certains MRE, il faut débourser jusqu’à 3000 euros pour l’aller-retour, «  l’équivalent du budget moyen dépensé par une famille MRE pendant les vacances au Maroc  ». Avant la crise sanitaire liée au Covid-19, «  la traversée coûtait 500 euros aller-retour entre Almeria et Nador  », rappelle-t-il.

Bon nombre de MRE voient d’un mauvais œil la mise à contribution des compagnies aériennes, RAM et Air Arabia pour cette opération spéciale de rapatriement. «  Les compensations entre compagnies aériennes sont rendues impossibles par des considérations juridiques et pratiques. En conséquence, seuls sont valides les billets acquis auprès de RAM et Air Arabia  », explique le ministère des Affaires étrangères et de la coopération africaine.

La difficulté de réaliser les tests PCR et sérologiques datant de moins de 48h est l’autre problème soulevé par les MRE. Fort heureusement, la représentation du Maroc dans certains pays s’active pour régler ce problème. Au Portugal, la représentation du Maroc «  a pris contact avec un laboratoire présent dans plusieurs villes pour la mise en place d’un dispositif fluide d’accueil et de traitement ». Pour le cas des personnes souhaitant rentrer au pays en voiture via les ports de Sète et de Gênes, et dont la validité du test est inférieure au délai du trajet routier, le ministère des Affaires étrangères précise qu’un « un test PCR supplémentaire sera effectué à bord du bateau  ».

Sujets associés : Paris - Pays-Bas - Rapatriement

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Paris

PSG : Pochettino séduit par les performances de Hakimi

L’entraîneur du PSG, Mauricio Pochettino, a affirmé que le joueur marocain Achraf Hakimi s’adapte assez bien depuis son arrivée à Paris. En trois matchs, le Lion de l’Atlas a réussi à montrer qu’il est capable de faire le job pour lequel il a été...

Paris : le beau geste d’un restaurateur marocain envers les orphelins

À Paris, un restaurateur d’origine marocaine fait un beau geste envers les personnes dans le besoin, notamment les orphelins dont les parents ont été victimes d’actes criminels.

Les premiers mots de Salah Abdeslam au tribunal

Le procès français sur les attentats du 13 novembre s’est ouvert ce mercredi 8 septembre 2021 devant la cour d’assises spéciale de Paris pour une durée de neuf mois. Le terroriste djihadiste français d’origine marocaine, Salah Abdeslam déclare avoir «...

Enquête sur un groupe WhatsApp de policiers parisiens, pour propos racistes et sexistes

Regroupés dans un groupe WhatsApp, 33 fonctionnaires de la Brigade des délégations et des enquêtes de proximité (Bdep) du VIIIe arrondissement de Paris sont identifiés, s’adonnant à des propos racistes et sexistes. Une enquête est ouverte par...

Le corps calciné d’un Marocain découvert à Paris

Le corps calciné d’un Marocain a été découvert à la réouverture de la ligne 6 du métro, entre Pasteur et Sèvres-Lecourbe, samedi 23 juillet. Une enquête pour déterminer les causes exactes de la mort de la...

Pays-Bas

Pays-Bas : une Marocaine craignant "d’être tuée" au Maroc menacée d’expulsion

Après le rejet de sa demande de permis de séjour, Maria, une Marocaine sans papiers, victime de violence domestique, risque d’être expulsée vers le Maroc. Craignant pour sa vie, elle ne veut pas du tout retourner dans le royaume, où son frère menace,...

Royal Air Maroc annonce une mauvaise nouvelle à ses clients

Alors que le Maroc vient de reprendre ses liaisons aériennes de et vers le Maroc, la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) vient d’annoncer la saturation de ses vols en provenance de la France, l’Italie, la Belgique et les Pays-Bas en...

La Turquie répond au cri de détresse d’une mère marocaine

Répondant au cri de détresse d’une mère marocaine, la Turquie a assuré samedi le transport de Yunus, un enfant de deux mois atteint d’une maladie génétique rare, d’Utrecht aux Pays-Bas, vers Ankara, afin qu’il puisse être soigné. Ses parents l’ont...

Mohammed Ihattaren raconte ses déboires en Italie

Les trois derniers mois de l’année écoulée ont été marqués par la disparition inquiétante du joueur Mohamed Ihattaren. Après quelques semaines de silence, c’est dans la presse néerlandaise que le joueur est revenu sur les raisons de sa disparition et les...

Tomate : boom des importations du Maroc vers l’UE

Les importations de tomates marocaines vers l’UE ont augmenté de 26 %, alors que les exportations des Pays-Bas et de l’Espagne vers le reste des pays de l’UE ont respectivement chuté de 5 % et 20 % au cours des cinq dernières...

Rapatriement

"Merci au Maroc, merveilleuse terre d’accueil !"

Confinée à Aït Bihi, petit village au-dessus de Taghazout, la Toulousaine Sophie salue l’hospitalité des Marocains. Elle et sa fille, Juliana, attendent "des solutions plus raisonnables" pour leur rapatriement vers la...

Des israéliens bloqués au Maroc regagnent Tel-Aviv

Des Israéliens bloqués au Maroc depuis des semaines à cause de la pandémie du Covid-19 ont pu rentrer chez eux. Ils ont embarqué pour Tel-Aviv après une première escale à Paris.

Des MRE et Espagnols seront rapatriés le 22 avril

Un navire de la compagnie Baleària va rapatrier jeudi 22 avril, les Espagnols et résidents espagnols bloqués au Maroc, du port de Tanger Med vers celui d’Algésiras.

France : une Franco-marocaine rapatriée de Syrie avec ses deux enfants

Retenus dans un camp syrien, une Française d’origine marocaine et ses deux enfants ont été rapatriés lundi par les autorités françaises. Mais elle devra tout de même passer par la case justice.

Bloqués au Maroc depuis 2 mois, de nombreux Belges crient leur désespoir

La Belgique fait tout doucement son retour à la vie normale, après plus de deux mois de confinement. Même si l’ambassade de la Belgique au Maroc a annoncé avoir pu rapatrier 2 000 Belges, ce n’est pas le cas pour Naziha et son mari Fouad, bloqués à Tanger...