Le prix de l’immobilier déprime un tiers des Marocains

5 janvier 2011 - 18h49 - Maroc - Ecrit par : J.L

26% des marocains ne se sentiraient pas en sécurité dans leur emploi actuel, selon les résultats d’une étude réalisée par bayt.com, site de recrutement au Moyen-Orient et en Afrique du nord.

L’étude qui s’est intéressée à l’indice de confiance du consommateur, relève qu’en 2010, 49% des marocains n’étaient pas satisfaits de leur niveau de rémunération ni de leurs perspectives professionnelles.

Malgré cette vision pessimiste, 43% des interviewés pensent que leur situation financière s’améliorera en 2011, contre seulement 5% convaincus de stagner.

L’économie marocaine prospèrera en 2011 selon 46% des personnes interrogées, 9% des sondés pensent que l’économie nationale régressera en 2011 et 19% croient qu’elle restera stable. Quelque 53% des sondés n’ont pas l’intention d’acheter une voiture en 2011 et 68% ne comptent pas investir dans l’immobilier durant la même période.

L’étude qui a concerné un échantillon de 412 fonctionnaires, a démontré que les Marocains s’intéressent beaucoup à l’achat de matériel informatique, de meubles, d’écrans plasma et LCD et relève que la flambée du prix de l’immobilier déprime 33% des Marocains interviewés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Emploi - Etude - Consommation - Inflation - Crise immobilière Maroc - Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté (et baissé)

Légère hausse des prix à la consommation au Maroc en mai 2024. L’indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré une augmentation de 0,4 % par rapport au même mois de l’année dernière, selon les données publiées par le Haut-Commissariat au Plan...

Maroc : de bonnes perspectives pour le marché de l’occasion

Le projet de loi de finances (PLF) 2023 annonce une hausse de 33,36 % des recettes de droits de mutation (biens immobiliers, automobiles, etc.). Les perspectives semblent prometteuses pour le marché de l’occasion.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...

Statut d’auto-entrepreneur au Maroc : après l’euphorie, le flop ?

Lancé en 2015, le statut auto-entrepreneurs semble ne plus être une solution à l’informel et au chômage. Le bilan en est la parfaite illustration.

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de...

Aide au logement : un véritable flop dans le Nord du Maroc ?

Le nombre de bénéficiaires du programme d’aide directe au logement a atteint 16 300 à la date du 2 juillet, a récemment annoncé Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville,...

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Les MRE très attendus cet été pour booster l’immobilier

Les initiatives gouvernementales et le retour massif des Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent à la relance du marché de l’immobilier marocain.

Maroc : les prix de l’immobilier en hausse au premier trimestre 2023

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré au premier trimestre 2023 une hausse de 0,8 %, en glissement annuel, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Au Maroc, le marché de l’immobilier connaît un net ralentissement

Le marché de l’immobilier au Maroc marque des signes d’essoufflement cette année. C’est ce que révèlent les données publiées par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).