Les producteurs espagnols dénoncent l’importation « incontrôlée » de tomates marocaines

10 mai 2023 - 18h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

La Fédération espagnole des associations de producteurs-exportateurs de fruits et légumes (Fepex) a dénoncé mardi « l’importation incontrôlée » de tomates marocaines, laquelle est passée de 365 695 tonnes en 2013 à 557 225 tonnes en 2022.

Dans un communiqué, l’association condamne ces importations de tomates marocaines en hausse constante depuis 2013, soulignant qu’elles entrainent une « perte de compétitivité » de la production communautaire. Les importations de tomates marocaines ont atteint 557 225 tonnes (701 541 tonnes si le Royaume-Uni est inclus) en 2022, contre 365 695 tonnes en 2013, précise la FEPEX.

À lire : Tomate : le Maroc, 2ᵉ fournisseur de l’UE devant l’Espagne

Le groupe de contact sur la tomate de la France, de l’Italie, du Portugal et de l’Espagne, qui s’est réuni les 4 et 5 mai, s’est penché sur cette question et a conclu que la politique communautaire dans le domaine des produits phytosanitaires et des emballages « nuit à la production communautaire ». Le groupe a aussi analysé les prévisions pour la campagne d’été qui indiquent une tendance à la baisse de 5 % pour ces pays, notamment en raison de la baisse des rendements.

Sujets associés : Espagne - Union européenne - Importations - Agriculture

Aller plus loin

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Les fruits et légumes marocains très prisés dans les supermarchés européens

Alors qu’il continue de développer et moderniser son secteur agricole et agroalimentaire, le Maroc a progressivement conquis le marché européen, devenant aujourd’hui le...

La tomate marocaine menace la production espagnole

La tomate marocaine importée sur le marché de l’UE menace la tomate espagnole dont la courbe de production connait une chute vertigineuse depuis quelques années.

Tomate : le Maroc, 2ᵉ fournisseur de l’UE devant l’Espagne

Le Maroc est devenu en 2022 le deuxième plus grand fournisseur de tomate sur le marché européen, devant l’Espagne. Le royaume a augmenté ses exportations de tomate de 71,33 % au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le groupe marocain OCP renforce son soutien aux agriculteurs africains

Dans un contexte marqué par la flambée des prix des denrées alimentaires au niveau international, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé d’intensifier ses efforts pour soutenir les agriculteurs africains. 4 millions de tonnes (Mt) d’engrais...

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Couverture sociale : un prêt de 3,1 MMDH de la BAD au Maroc

Le Maroc et la banque africaine de développement (BAD) ont signé deux accords de prêt pour le financement d’un projet de céréaliculture et la généralisation de la couverture sociale, portant sur un montant de plus de 3,1 milliards de dirhams.

Production de dattes : le Maroc revoit ses ambitions à la hausse

Le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour doubler sa production de dattes, en atteignant 300 000 tonnes par an, contre 149 000 tonnes en 2021.

Tomate au Maroc : production en chute, prix en hausse

Les producteurs de tomates rondes au Maroc alertent sur une baisse significative de la production et une inflation des prix. Voici leur explication.

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Le Roi appelle à combattre les spéculateurs

Dans son discours adressé aux Marocains à l’occasion de la fête du Trône, le Roi Mohammed VI a appelé à une lutte efficace contre les spéculations et la manipulation des prix.