Les producteurs français de tomate dénoncent la concurrence marocaine

13 octobre 2022 - 21h40 - France - Ecrit par : A.T

Dépassés par la concurrence marocaine, les producteurs de tomates français ont exprimé leur mécontentement, initiant des actions pour réclamer la révision de l’accord de libre-échange entre l’Europe et le Maroc.

Il s’agit en l’occurrence de l’Association d’Organisations de Producteurs nationale « Tomates et Concombres de France » qui a appelé le gouvernement français à soutenir les producteurs locaux afin de faire face à la concurrence des produits marocains.

S’appuyant sur le rapport du Sénat intitulé « compétitivité de la Ferme France », l’organisation a demandé notamment une révision de l’accord de libre-échange UE-Maroc pour réadapter les procédures douanières en vigueur. Ledit document a signalé la menace de la forte concurrence des produits marocains, dont « la présence est devenue inacceptable. »

A lire  : France : les prix des tomates cerises marocaines résistent à l’inflation

Pour faire face à cette menace, l’association entend œuvrer pour « une réouverture des négociations du traité de libre-échange UE-Maroc afin d’adapter les droits de douane payés par les producteurs marocains à la réalité du marché ».

Selon les chiffres du ministère marocain de l’Agriculture, du 1ᵉʳ septembre 2021 au 31 août 2022, le volume d’exportations des tomates marocaines a atteint 670 000 tonnes, soit une hausse de 19 % par rapport à la campagne précédente. La France occupe la 1ʳᵉ position dans la liste des pays importateurs de la tomate marocaine.

Sujets associés : France - Agriculture

Aller plus loin

France : les prix des tomates cerises marocaines résistent à l’inflation

Malgré la flambée des prix des denrées alimentaires, due à l’inflation, les tomates, produites au Maroc gardent leurs prix inchangés. De quoi susciter l’interrogation de...

Maroc : boom des exportations de tomates et fruits et légumes

Le Maroc a exporté 608,6 millions de kilos de tomates de cette campagne, contre 521,8 millions de kilos la campagne précédente, soit une augmentation d’environ 17 %.

Les médias français en guerre contre la tomate marocaine

La France est de loin la première cliente du Maroc avec 51% de la production écoulée à l’étranger. La tomate marocaine dame ainsi le pion à la française et l’espagnole, mais des...

Le Maroc accusé de fraude à l’exportation de tomates produites au Sahara

Dans une question écrite à la Commission européenne, l’eurodéputé Jordi Cañas a dénoncé la présumée fraude à l’exportation de tomates produites au Sahara avec des emballages...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc pourrait importer 5 millions de tonnes de céréales cette année

Le Maroc pourrait importer jusqu’à 5 millions de tonnes de céréales cette saison 2022-2023. Le royaume poursuit sa stratégie de diversification des sources d’approvisionnement dans un contexte climatique tendu.

France : les prix des tomates cerises marocaines résistent à l’inflation

Malgré la flambée des prix des denrées alimentaires, due à l’inflation, les tomates, produites au Maroc gardent leurs prix inchangés. De quoi susciter l’interrogation de certains professionnels.

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Trop chère, les Marocains diminuent leur consommation d’huile d’olive

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par...

Couverture sociale : un prêt de 3,1 MMDH de la BAD au Maroc

Le Maroc et la banque africaine de développement (BAD) ont signé deux accords de prêt pour le financement d’un projet de céréaliculture et la généralisation de la couverture sociale, portant sur un montant de plus de 3,1 milliards de dirhams.

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) en accord avec les négociations menées avec les syndicats.

Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations européennes de phosphate provenaient du royaume.

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Sécheresse : plus de 5% des Marocains menacés d’exode rural d’ici 2025

Plus de 5% de la population marocaine sont menacés par l’exode rural à l’horizon 2025 en raison la sécheresse sévère que traverse le pays, selon la Banque mondiale.