Maroc : boom des exportations de tomates et fruits et légumes

18 juin 2022 - 12h00 - Economie - Ecrit par : A.P

Le Maroc a exporté 608,6 millions de kilos de tomates de cette campagne, contre 521,8 millions de kilos la campagne précédente, soit une augmentation d’environ 17 %.

Malgré un contexte international difficile et une campagne agricole marquée par des conditions météorologiques défavorables, les exportations de tomates marocaines ont atteint un volume de 608,6 millions de kilos, contre 521,8 millions de kilos la campagne précédente (+ 17 %), ont indiqué des sources du ministère marocain de l’Agriculture à Horto Info.

À lire : En Europe, la tomate marocaine bouscule l’Espagne et les Pays-Bas

En ce qui concerne les fruits et légumes, les exportations marocaines ont enregistré une croissance de 11 % à la date du 13 juin 2022, avec 1 418,6 millions de kilos exportés. Les exportations d’agrumes, quant à elles, ont atteint un volume record de 735,4 millions de kilos, enregistrant ainsi une croissance de 42 % par rapport à la campagne précédente.

À lire : Les fruits et légumes marocains toujours prisés en Europe

Cette tendance à la hausse des exportations se remarque au niveau de toutes les espèces d’agrumes. Ainsi, 628,6 millions de kilos de petits agrumes ont été exportés lors de la campagne en cours, soit une augmentation de près de 40 % par rapport à la campagne précédente. Quant aux exportations d’oranges (gros fruits), elles ont atteint un volume d’environ 97,2 milliards de kilos, enregistrant une croissance de 62 %.

Sujets associés : Exportations - Agriculture

Aller plus loin

Les fruits et légumes marocains toujours prisés en Europe

En novembre 2020, les importations communautaires de fruits et légumes frais du Maroc vers l’Europe ont atteint 1,4 million de tonnes, soit une augmentation de 9 %...

Le Maroc est le plus gros fournisseur de l’Espagne en tomate

L’Espagne a importé 78,05 millions de kilos de tomates marocaines en 2020, soit 14,26 % de plus que l’année précédente et 307 % de plus au cours de ces dix dernières années,...

Tomate marocaine : vers une hausse des exportations en Europe ?

La tomate marocaine pourrait profiter de la crise agricole qu’entrevoit l’Europe cette année. Un rapport de la commission prévoit une baisse de la production et de la...

L’Espagne a augmenté ses importations de fruits et légumes marocains

Les importations espagnoles de fruits et légumes marocains n’ont pas cessé de grimper au cours de ces six dernières années, passant de 304 à 469 millions d’euros en 2021, soit...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Les engrais du Maroc, à teneur élevée en cadmium, interdits dans l’UE

Les engrais phosphatés du Maroc et d’autres pays contenant plus de 60 milligrammes de cadmium par kilo ne sont plus autorisés sur le marché de l’Union européenne, selon une décision communautaire récemment entrée en vigueur.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

Les exportations marocaines dopées par le phosphate

Le premier semestre de 2022 a été témoin d’un essor des exportations marocaines de phosphates et dérivés.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Le Maroc peut-il résoudre la crise énergétique de l’Europe ?

Le Maroc ambitionne de produire 52 % de son énergie à partir de sources renouvelables d’ici à 2030 pour en exporter une grande partie vers l’Europe par le biais de câbles sous-marins. Va-t-il prioriser l’exportation au détriment de la satisfaction de...

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains fruits comme l’avocat et la pastèque qui assèchent les nappes phréatiques.

Le groupe marocain OCP renforce son soutien aux agriculteurs africains

Dans un contexte marqué par la flambée des prix des denrées alimentaires au niveau international, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé d’intensifier ses efforts pour soutenir les agriculteurs africains. 4 millions de tonnes (Mt) d’engrais...

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.