Production de vaccins : la Chine livre les composants de l’usine par bateau

7 mai 2022 - 09h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

La société sino-polonaise Chipolbrok s’apprête à livrer au Maroc les premiers éléments de son complexe de production de vaccin.

Un cargo-grue est actuellement en route par voie maritime depuis la métropole chinoise de Shanghai à destination du royaume, rapporte French China, précisant qu’il transporte les composants d’un complexe de production de vaccins construits par la Chine.

A lire : Production locale de vaccins : l’OMS félicite le Maroc

Le bateau polyvalent polonais Pilecki (MPP-HL) qui a démarré jeudi est d’un tonnage brut maximal de 62 000 tonnes, souligne la même source, ajoutant qu’il a été livré le 29 avril en présence de Marek Ciesielczuk, consul général de Pologne à Shanghai.

Sujets associés : Chine - Santé - Plan d’accélération industrielle

Aller plus loin

Production locale de vaccins : l’OMS félicite le Maroc

Le Maroc est cité en exemple pour par l’organisation mondiale pour la Santé (OMS) pour son engagement à produire localement des vaccins, pour renforcer sa souveraineté sanitaire...

Maroc : une usine va produire 116 millions de vaccins par an

Le Roi Mohammed VI a présidé, jeudi, dans la province de Benslimane, la cérémonie de lancement des travaux de réalisation d’une usine de fabrication de vaccins anti-COVID-19 et...

Covid-19 : possibles « contre-mesures » de la Chine contre le Maroc

La Chine a annoncé qu’il pourrait prendre des « contre-mesures réciproques » contre certains pays dont le Maroc qui imposant des tests Covid ou interdisent l’accès à leur...

Le Maroc veut acquérir la souveraineté vaccinale et sanitaire

Avec la construction d’une usine de fabrication de vaccins anti Covid-19 et autres vaccins, « le Maroc se dirige vers la souveraineté vaccinale et sanitaire ».

Ces articles devraient vous intéresser :

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

La députée Zineb Simou victime d’une intoxication alimentaire

Zineb Simou, députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) a été victime d’une intoxication alimentaire, après avoir mangé dans un petit restaurant à Ksar El Kébir.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

De plus en plus de Marocains souffrent d’obésité

L’obésité est un problème de santé pour bon nombre de Marocains. Selon les statistiques, 25 % des personnes âgées de 45 à 59 ans souffrent d’obésité et 14 % des enfants sont en surpoids.

Réduction de la durée de formation en médecine au Maroc

Contre vents et marrées, le gouvernement marocain a fait aboutir la réforme des études de médecine générale, de pharmacie et de médecine dentaire.

Maroc : une triche massive aux concours d’accès aux facultés de médecine

Au Maroc, des cas de triche ont été constatés lors des concours d’accès aux facultés de médecine. Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation est sur le banc des accusés.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.