Maroc : grosse galère pour les professionnels de l’événementiel

16 février 2021 - 13h45 - Economie - Ecrit par : I.L

Une étude lancée par le GPPEM et conduite par le Cabinet VQ a révélé que les professionnels de l’événementiel, contraints à la cessation de leurs activités du fait de la crise sanitaire du coronavirus, ont enregistré un repli de plus de 75 % de leurs chiffres d’affaires. À cette perte s’ajoutent une chute des effectifs de près de 55 % et un recours croissant au crédit.

Selon 93,5 % des acteurs de l’événementiel, le secteur traverse la pire conjoncture qu’il ait jamais connue. Certains prestataires ont été contraints de vendre leurs biens immobiliers et mobiliers pour faire face aux effets pervers de cette crise.

La même étude précise que certains professionnels ont dû avoir recours au crédit bancaire et aux soutiens du gouvernement (63 % des personnes contactées) jugés insuffisants et irréguliers. Plus de 30 % des acteurs de l’événementiel ont contracté le crédit Damane Oxygène contre 20 % pour le Damane Relance. Par ailleurs, la plupart de ces professionnels ont préféré les recours « domestiques » pour renflouer leurs trésoreries (aide familiale et amis, outre la vente de biens immobiliers et mobiliers) aux crédits et aides publiques.

Dénommée « Impact de la pandémie sur le secteur de l’industrie de l’événementiel », cette étude réunit les entités et personnes intervenant dans le secteur de l’événementiel (entreprises et freelances). Elle a été effectuée entre le 21 et le 28 janvier 2021 auprès de 206 professionnels du secteur (87,7 % d’entre eux sont des gérants, directeurs généraux ou encore propriétaires des entités représentées). Elle vise à évaluer la situation, identifier l’impact de la crise sur les opérateurs de l’événementiel en comparaison avec les autres secteurs économiques. Elle compte également faire le point sur ses répercussions en termes de chiffre d’affaires, d’employabilité, de trésorerie et de perspectives à court terme.

Sujets associés : Tourisme - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Marrakech : les professionnels de l’évènementiel lancent un cri de détresse

Quelques semaines après la réouverture des frontières aériennes, les professionnels de l’évènementiel à Marrakech demandent d’autoriser les grandes manifestations.

Maroc : l’appel de détresse des acteurs de l’événementiel

Face à l’impact de la crise sanitaire liée au Covid-19, le Groupement professionnel des prestataires de l’événementiel au Maroc appelle le gouvernement à accorder aux acteurs...

Maroc : les traiteurs aux abois exigent la reprise progressive des activités

L’interdiction des rassemblements et fêtes de tout genre plonge le secteur des traiteurs marocains dans le désarroi. La majorité d’entre eux étant dans l’informel, ils n’ont...

Maroc : ce que proposent les acteurs de l’évènementiel pour sortir la tête de l’eau

Contraints à l’arrêt de leurs activités depuis mars dernier, les professionnels de l’évènementiel lancent une fois encore un SOS au gouvernement. Ils l’invitent à autoriser...

Ces articles devraient vous intéresser :

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Le Maroc veut devenir une destination touristique incontournable

La ministre marocaine du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a dévoilé la nouvelle feuille de route élaborée pour le secteur à l’horizon 2026 afin de faire du Maroc l’une des plus grandes destinations touristiques au monde.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Tourisme au Maroc : lancement de la campagne « We dream big »

Profitant de l’intérêt du monde entier pour le Maroc grâce aux exploits réalisés par les Lions de l’Atlas, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) lance une campagne qui a pour but de donner encore plus de visibilité au royaume.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Le nouveau régime des dotations touristiques porte préjudice aux Marocains voyageant à l’étranger

Alors que l’Office des Changes assure avoir entrepris une réforme pour simplifier le régime des dotations touristiques pour tous les intervenants, y compris les banques, il a été constaté que le nouveau régime porte préjudice à de nombreux Marocains...

Le tourisme de montagne, un potentiel inexploité au Maroc

Le tourisme de montagne au Maroc est un secteur à fort potentiel qui est inexploité, selon Nadia Fettah Alaoui, la ministre marocaine du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale.

Le tourisme marocain retrouve des couleurs

Le secteur touristique au Maroc retrouve peu à peu la stabilité qu’il connaissait avant la période du coronavirus. Le retour des touristes étrangers comme Marocains contribue fortement à ce retour en force.

Maroc : les recettes touristiques se consolident au troisième trimestre de l’année

Les recettes touristiques se sont élevées à 52,2 milliards de dirhams à fin août dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 155,9 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.