Programme « villes sans bidonvilles » : un échec, avoue la ministre de l’habitat

1er février 2021 - 00h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Le programme « villes sans bidonvilles » censé soulager les familles qui vivent dans la précarité n’a pas comblé les attentes. La ministre de l’Habitat Nouzha Bouchareb en a d’ailleurs donné les preuves, devant la commission de contrôle des finances publiques à la chambre des représentants.

Selon la ministre de l’Habitat Nouzha Bouchareb, « le nombre de bidonvilles au Maroc a augmenté de 183 000 unités en 16 ans, soit 11 000 par an et 30 par jour », rapporte Al Massae. Et pourtant, le programme « villes sans bidonvilles » était censé apporter des conditions de logements décentes aux familles vivant dans ces zones insalubres.

La ministre a implicitement avoué l’échec de ce programme en affirmant qu’il a été confronté à de nombreuses contraintes dont entre autres l’augmentation du nombre de familles concernées, qui est passé de 270 000 en 2004 à 453 906 familles en 2020. En tout, le nombre de familles ayant bénéficié de ce programme a atteint, fin 2020, 301 914 familles, soit 66 % de la population concernée.

L’autre goulot d’étranglement, selon Nouzha Bouchareb, c’est l’incapacité des bénéficiaires à s’acquitter de leurs dus et de la faiblesse du nombre de familles à rejoindre les logements réalisés. Ce qui, selon elle, retarde l’opération de relogement, d’autant plus que les centres d’accueil souffrent d’une carence des équipements essentiels comme les moyens de transport et autres.

La ministre soulève également les difficultés de financement de certaines opérations de logement dues à la crise épidémiologique, ainsi que le problème lié à la hausse du coût des travaux d’aménagement extérieurs, ce qui nécessite la participation d’autres partenaires.

Pour sauver ce programme social, Nouzha Bouchareb a proposé plusieurs mesures urgentes, dont entre autres, l’utilisation du stock d’unités de logement social réalisé par les promoteurs publics et privés. Aussi, faudra-t-il accélérer l’opération de relogement des familles concernées par les unités déjà réalisées et accroître le rythme de construction des logements en cours de réalisation, insiste la ministre qui réclame un programme complémentaire afin de reloger plus de 81 000 familles.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Environnement - Développement - Nezha Bouchareb

Aller plus loin

Maroc : la saison pluvieuse, une menace pour plusieurs bâtiments en ruine

De nombreux Marocains vivent dans la peur de mourir sous les décombres de leurs maisons. L’approche de la saison pluvieuse fait naître ce genre de sentiment chez bon nombre de...

Maroc : des associations dénoncent l’insalubrité dans les bidonvilles

Des associations écologiques ont appelé les autorités à leur devoir face à la multiplication des habitats insalubres dans les bidonvilles, encouragée par les élus.

Maroc : des caïds et auxiliaires d’autorité sanctionnés

Impliqués dans le blocage du programme « Villes sans bidonvilles », censé soulager les familles marocaines qui vivent dans la précarité, plusieurs caïds et auxiliaires...

Logement social : vers la fin des incitations fiscales

À quelques semaines de l’échéance des incitations fiscales concernant le logement social au Royaume, le gouvernement ne s’est pas encore prononcé sur la reconduction ou non...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Mohammed VI : ses succès et ses défis

Le roi Mohammed VI a fêté en août ses 60 ans et ses 24 ans de règne. Son fils Moulay Hassan, prince héritier, soufflait quelques mois plus tôt, le 8 mai, ses 20 bougies. À un an de ses 21 ans, âge requis pour être roi, les inquiétudes quant à la santé...

Un frigo, 100% marocain, écologique et sans électricité

Un réfrigérateur en argile, qui fonctionne sans électricité et peut conserver les aliments pendant 15 jours. C’est l’invention créée il y a quelques années par Rawya Lamhar, une jeune ingénieure marocaine.

Transition énergétique : le Maroc sur la bonne voie

Dans un contexte difficile marqué par la crise énergétique et la flambée des prix, le Maroc est passé à la vitesse supérieure sur son chantier de la transition énergétique. Grâce à sa politique axée sur l’investissement privé dans le secteur, le...

Le FMI confirme un prêt pour le Maroc

Le Maroc bénéficiera d’un prêt de 1,3 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI) pour soutenir sa transition écologique et renforcer sa résilience face aux catastrophes naturelles.

Les recommandations de la banque mondiale au Maroc

La banque mondiale a formulé quelques recommandations consignées dans son dernier rapport sur le climat et le développement (CCDR) du Maroc.

Des chercheurs marocains révolutionnent l’isolation des habitations

Des chercheurs marocains des Universités Moulay-Ismail de Meknès et de Rabat ont développé une nouvelle méthode d’isolation des habitations. Celle-ci est écologique et surtout économique.

Maroc : voici les plages les plus propres cette année (classement 2023)

Le Pavillon Bleu, label international dédié à qualité des plages et des ports de plaisance, flottera sur 27 plages marocaines et trois marinas lors de la saison estivale 2023. Les voici

Israël va financer l’institutionnalisation du forum du Néguev

Le bureau du Premier ministre israélien Yair Lapid a annoncé dimanche l’intention de son gouvernement d’accompagner l’institutionnalisation et le financement du Forum du Néguev, auquel participe le Maroc.

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.