Publicité : Twitter va partager ses revenus avec ses utilisateurs au Maroc

24 juillet 2023 - 10h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Twitter a décidé de partager ses revenus publicitaires avec ses créateurs de contenus au Maroc, en Jordanie, en Israël, aux Émirats arabes unis, afin de rendre plus attractif le réseau social au moment où, il est fortement concurrencé par Threads.

Twitter va commencer à reverser une part des revenus publicitaires générés par les annonces sous les tweets des utilisateurs les plus populaires de Twitter Blue au Maroc, aux Émirats arabes unis, en Arabie saoudite. « Nous élargissons notre offre de monétisation pour les créateurs afin d’inclure le partage des revenus publicitaires pour les créateurs. Cela signifie que les créateurs peuvent obtenir une part des revenus publicitaires à partir des réponses à leurs publications. Cela fait partie de nos efforts pour aider les gens à gagner leur vie directement sur Twitter », indique le réseau social sur son blog.

À lire :Les Marocains, fans de WhatsApp et Facebook

Le Qatar, Oman, le Koweït, Bahreïn, la Jordanie, Israël, le Royaume-Uni, les États-Unis, le Sri Lanka, Singapour, l’Inde, le Bangladesh, les Philippines et des dizaines d’autres pays figurent, eux aussi, sur la liste. Seuls les comptes certifiés qui ont généré au moins 15 millions d’impressions (le nombre de fois où un tweet a été vu) sur leurs tweets lors des trois derniers mois sont éligibles à ce programme. « Vous serez bientôt également payé pour les publicités apparaissant lorsque d’autres personnes consultent votre page de profil, doublant approximativement les paiements », a déclaré Elon Musk, propriétaire et directeur de la technologie de Twitter.

À lire :44 % des Marocains utilisent les réseaux sociaux pour s’informer (Étude)

Le lancement du programme de partage des revenus publicitaires de Twitter vise à rendre l’abonnement à Twitter Blue plus attractif « aux yeux du grand public tout en incitant les comptes les plus populaires à tweeter massivement pour optimiser leurs revenus ». Il intervient également à un moment où Threads, le nouveau réseau social de Meta lié à Instagram, qui a gagné plus de 100 millions d’utilisateurs en cinq jours, écrase la concurrence.

À lire : "YouTube", l’autre source de revenus des artistes marocains

Le réseau social à l’oiseau bleu se trouve en difficulté. « Nous sommes toujours en situation de flux de trésorerie négatif, à cause d’une chute d’environ 50 % des revenus publicitaires et de la lourde charge de la dette », a récemment déclaré Elon Musk. Et d’ajouter : « Nous devons parvenir à un flux de trésorerie positif avant d’avoir le luxe de faire quoi que ce soit d’autre ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Publicité - Twitter (X)

Aller plus loin

YouTube, leader des réseaux sociaux au Maroc

YouTube est le leader des réseaux sociaux au Maroc, où le taux de pénétration d’Internet a atteint 84,1 % de la population totale au début de 2022. C’est ce qu’indiquent les...

44 % des Marocains utilisent les réseaux sociaux pour s’informer (Étude)

Près de 45 % (44,1 %) des Marocains font confiance aux informations diffusées sur les réseaux sociaux, selon une étude sur l’attitude de l’opinion publique arabe réalisée par le...

Twitter sanctionne Saâdeddine El Otmani

L’ancien chef du gouvernement Saâdeddine El Otmani fait parler de lui, mais en des termes peu reluisants, en faisant sur Twitter le lien entre la variole du singe et...

"YouTube", l’autre source de revenus des artistes marocains

De nombreux artistes marocains se tournent vers la plateforme YouTube qui est devenu un moyen pour eux de gagner de l’argent et d’éviter la marginalisation.

Ces articles devraient vous intéresser :

Publicité : Twitter va partager ses revenus avec ses utilisateurs au Maroc

Twitter a décidé de partager ses revenus publicitaires avec ses créateurs de contenus au Maroc, en Jordanie, en Israël, aux Émirats arabes unis, afin de rendre plus attractif le réseau social au moment où, il est fortement concurrencé par Threads.

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...