Québec : un musulman condamné pour avoir refusé d’accorder le divorce religieux à son ex-compagne

25 février 2022 - 22h20 - Monde - Ecrit par : S.A

La Cour supérieure du Québec a condamné un musulman à verser des milliers de dollars en dommages à son ex-épouse à qui elle a refusé d’accorder le divorce religieux.

Mariée à 15 ans à un homme de confession musulmane en 1980, une femme s’est retrouvée dans une situation compliquée après son divorce d’avec celui-ci au Québec en 2019. Elle a demandé le divorce religieux à son ex-époux, mais elle s’est heurtée à son refus. Pire, il lui a demandé une somme de 50 000 $ en échange de son consentement à ce divorce, rapporte La Presse. Or, sans ce divorce, elle ne peut pas se remarier religieusement. La dame a donc porté l’affaire devant la justice québécoise.

À lire : Elle tue son mari, avec son amant, car il a refusé le divorce

Dans un jugement rendu le 7 février, la juge Marie-Anne Paquette a déclaré que la Cour supérieure « n’a pas l’autorité d’accorder le divorce religieux. Cependant, le refus injustifié de monsieur de l’accorder a comme conséquence de placer madame dans une situation intenable, avec un fardeau injustifié ». « Plus particulièrement, en raison de son refus, elle demeure sa femme selon la loi de la charia, qui s’applique en Iran, et a toujours un devoir d’obéissance générale et particulière envers lui selon cette loi », ajoute-t-elle. Selon ses explications, en refusant le divorce religieux, l’ex-époux interfère avec les droits et libertés de son ex-femme. Selon la juge, le fait qu’il demande à cette dernière de payer 50 000 $ pour qu’il consente au divorce religieux est « abusif, injustifié, déraisonnable et malicieux ».

À lire : Un Marocain en instance de divorce poignarde sa femme en Espagne

La magistrate fait par ailleurs remarquer que les tribunaux iraniens ne reconnaissent pas les jugements de divorce rendus au Canada. « Selon le régime légal iranien, monsieur conserve donc la prérogative de prendre des décisions pour elle, par exemple décider où elle peut vivre et si elle peut quitter le pays si elle se rend en Iran pour une visite. Donc, madame ne peut planifier un voyage en Iran, où vivent toujours plusieurs membres de sa famille. […] Elle s’expose aussi à des accusations d’adultère, ce qui est toujours punissable de mort par lapidation en Iran », poursuit-elle.

À lire : Maroc : sa femme enceinte, le juge rejette sa demande de divorce

« Les règles de droit civil au Québec ne tolèrent pas un tel contrôle injustifié sur un adulte complètement apte », précise la juge, qui ordonne le mis en cause à verser à son ex-épouse 45 000 $ en dommages compensatoires, 2 000 $ en dommages punitifs, plus 100 $ par jour jusqu’à ce qu’il lui accorde le divorce religieux en Iran. « Sa conduite fait du tort à madame, personnellement, mais aussi à l’intérêt public de protéger des valeurs comme le droit à l’égalité et le libre choix de se marier et de divorcer », indique la magistrate.

Sujets associés : Canada - Religion - Québec - Islam

Aller plus loin

Le très cher divorce entre Abdeslam Ouaddou et Oujda

Le divorce entre le Mouloudia d’Oujda et le coach Abdeslam Ouaddou pourrait mal tourner et donner lieu à un bras de fer si les deux parties ne réussissent pas à trouver un...

Elle tue son mari, avec son amant, car il a refusé le divorce

La Chambre pénale de la cour d’appel de Rabat a condamné mardi soir, deux amants à la prison à perpétuité. L’accusée principale, après avoir essayé d’obtenir sans y parvenir le...

Italie : divorcée, une MRE subit la colère de son ex-mari

Après son divorce, une Marocaine résidant à Bologne en Italie a été victime d’agression physique et d’abus sexuel de la part de son ex-mari. Celui-ci a été interpellé le 6...

Maroc : sa femme enceinte, le juge rejette sa demande de divorce

Le tribunal de la famille de Safi a rejeté la demande d’un Marocain qui a décidé de divorcer alors que son épouse est enceinte. Pour le juge, une dissolution du mariage...

Ces articles devraient vous intéresser :

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Maroc : voici le montant de la zakat al fitr

Le montant de la zakat Al Fitr vient d’être annoncé par les autorités religieuses marocaines, et plus précisément par le Conseil supérieur des oulémas (CSO).

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 23 mars 2023, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé vendredi 14 avril la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne.

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...

Hijab et football féminin : Le Conseil d’État maintient l’interdiction

L’interdiction du port du hijab lors des compétitions de football féminin, qui est en vigueur depuis 2016, a été confirmée par le Conseil d’État jeudi.

Voici la date de début du mois de ramadan au Maroc

L’expert marocain en astronomie, Hicham El Aissaoui vient de prédire la date de début du mois de ramadan 2023 au Maroc.

La date de l’Aïd al Fitr au Maroc connue

L’observation de la nouvelle lune du mois de Chaoual 2023/1444 commencera ce jeudi 20 avril 2023, mais il semble que la plupart des pays arabes ne pourront pas observer le croissant à l’œil nu. C’est du moins ce que prévoit Hassan Talibi, astronome et...

Le stade de Chelsea accueille un « Open Iftar »

Après l’équipe de Blackburn, un club de D2 anglaise, qui avait ouvert ses portes en 2022, pour accueillir la prière de l’Aid Al Fitr pendant le ramadan, c’est au tour de Chelsea, le club de l’international marocain Hakim Ziyech, d’offrir une...

Officiel : l’Aid Al Fitr en France ce vendredi

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient de confirmer la date de l’Aid al Fitr pour ce vendredi 21 avril 2023.

Le Maroc inaugure la première synagogue universitaire du monde arabe

L’Université polytechnique Mohammed VI (UM6P) a inauguré une synagogue universitaire, une première au Maroc et dans le monde arabe. Le lieu de culte, situé à côté de sa nouvelle mosquée, reflète la coexistence des religions au Maroc.