Rabat : macabre découverte dans la villa d’un leader politique

15 octobre 2020 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

Le cadavre d’un gardien de maison a été découvert dans la maison d’un leader politique de Rabat. A l’origine de ce drame, son refus d’accueillir ses amis pour une partie bien arrosée.

L’histoire a éclaté lorsque les éléments de la police judiciaire, en enquêtant sur des palmiers volés ont découvert le corps de la victime dans un puits, non loin des lieux du crime. Les recherches et investigations ont permis de savoir que le mis en cause est un gardien de l’une des villas dans la cité. Elle appartenait à un homme politique et est actuellement inhabitée en raison d’une procédure de saisie judiciaire.

Selon Al Akhbar, la victime a été agressée physiquement par ses amis, gardiens d’autres villas qui l’ont torturé et assassiné dans la villa de l’homme politique avant de jeter son cadavre dans le puits.

Interpellés, les six présumés coupables ont été déférés devant le Parquet près la Cour d’appel. Le procureur du roi a décidé de libérer trois d’entre eux, poursuivie en état de liberté. Quant aux trois autres, ils seront placés en détention provisoire pour homicide sur la personne du gardien d’une villa sise à Hay Ryad, torture et tentative de dissimulation d’un cadavre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Rabat - Arrestation

Aller plus loin

Macabre découverte à Meknès

La dépouille d’une quadragénaire, probablement violée et assassinée à l’aide d’une arme blanche, a été découverte, vendredi 27 novembre 2020 à Outat El Haj, dans la région de...

Maroc : un faux certificat de célibat pour se remarier

Deux fonctionnaires ont été interpellés et placés en détention à la prison locale de Safi. Il leur est reproché la falsification d’un certificat de célibat.

Le corps d’un médecin en putréfaction découvert dans une villa à Tanger

Le corps démembré d’un médecin a été découvert en état de décomposition à Tanger hier, mardi. La police judiciaire mène une enquête pour identifier et découvrir le ou les...

Maroc : un imam arrêté pour sorcellerie

Soupçonné de rituels sacrificiels à la recherche de trésor, un imam a été transféré devant le procureur général du roi près la cour d’après de Beni Mellal. L’obsession de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».