Recherche

Rabat : les vélos-taxis font un flop

© Copyright : DR

23 février 2020 - 16h20 - Maroc

Mis en circulation en février dernier, les vélos-taxis de Rabat ont déçu tous les espoirs. Ce projet, pourtant prometteur, s’est révélé être un fiasco.

Considérées au départ comme des moyens de transport touristique écologique dans la capitale, ces motos devraient permettre aux jeunes bénéficiaires de disposer d’un revenu stable. Malheureusement, ces véhicules, de véritables "tas de ferrailles" de la Chine, ont tôt fait de décevoir les autorités et les bénéficiaires.

Bien que les premiers bénéficiaires du projet aient prévenu les responsables de la mauvaise qualité de ces engins, qui ne valaient pas leur prix d’achat exorbitant, aucune enquête n’a été ouverte sur le marché des vélos-taxis, présentés au roi en janvier 2019, et qui ont pourtant coûté 2,5 millions de dirhams au Trésor marocain.

Deux mois après leur mise en circulation, les pannes mécaniques et les vices cachés ont commencé à se dévoiler. Selon Al Massae, les moteurs électriques de ces vélos-taxis prennent feu fréquemment, et l’autonomie des batteries est faible. Comme conséquence, les bénéficiaires se retrouvent à passer des jours entiers sans percevoir le moindre revenu. Comble du désespoir, ces jeunes, qui ont attendu des années pour en profiter, ont dû les céder, sans condition, à d’autres exploitants, après avoir longtemps réclamé le remplacement des véhicules défectueux.

Face à ce drame financier, le gouvernement est resté sourd aux nombreux appels de l’Instance nationale de protection des biens publics. Aux dernières nouvelles, ces tricycles ont coûté 50 000 dirhams l’unité, alors que dans les centres de vente mondiaux, la valeur d’un véhicule de même type ne dépasse pas 9 000 dirhams.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact