Rachida Dati rêve d’une union entre le Maroc et l’Algérie

11 décembre 2020 - 11h30 - Monde - Ecrit par : J.K

Née d’un père marocain et d’une mère algérienne, l’ancienne Garde des Sceaux et maire du 7e arrondissement de Paris, Rachida Dati, interviewée par Jeune Afrique, pense que les rapports entre le Maroc et l’Algérie sont impérissables.

Réélue pour la troisième fois maire du 7e arrondissement de Paris, Rachida Dati, est une figure exceptionnelle de l’échiquier politique français. Interviewée, par Jeune Afrique, l’ancienne Garde des Sceaux a évoqué son parcours et a déclaré que son parcours politique est loin d’être achevé puisqu’elle envisage de se positionner comme candidate à la présidentielle de 2022. Elle est également revenue sur ses origines, notamment la relation entre le Maroc et l’Algérie.

Parlant de son attachement naturel à la France dans son livre " La confection du pouvoir ", publié au début de la campagne des municipales à Paris, Mme Dati laisse également transparaître son affection pour le Maghreb, en insistant sur les atouts dont disposent les deux pays qu’elle tient en partage. Revenant sur les relations tendues entre le Maroc et l’Algérie, elle a indiqué que " ces deux pays se connaissent bien. Je suis convaincue que le Maroc ne tournera jamais le dos à l’Algérie et l’Algérie ne tournera jamais le dos au Maroc ", a-t-elle déclaré, soulignant que son plus grand désir est de voir le Maroc et l’Algérie concrétiser " un rêve tant attendu par les Africains, le Grand Maghreb Uni, qui serait une vraie puissance face à l’Union européenne".

Revenant à la France, de l’avis de l’interviewée, les inégalités et les crises s’amplifient dans ce pays et laissent croire que la communauté de destin que prône la France n’existe plus. Et pourtant, c’est cette communauté de destin, qui lui a permis de gravir les échelons, à travers l’école et le travail. Cependant, ces deux institutions se dégradent. " Les Français n’ont plus de perspectives ", et "tout cela alimente des dérives comme la délinquance ou la radicalisation", a-t-elle déploré, soulignant que la gauche a une grande responsabilité dans la dislocation engendrée par la situation et ayant conduit à des attaques récentes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Coopération - Algérie - Diplomatie - Rachida Dati - Associatif - Frontières Maroc - Algérie

Aller plus loin

L’Algérie s’en prend au Maroc sur la question du Sahara

Entre le Maroc et l’Algérie, la guerre diplomatique et médiatique semble loin de connaître un épilogue. Mercredi, le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum,...

Otages de Tindouf : Moncef Marzouki tire sur l’Algérie

Le régime algérien « prend en otage les séquestrés de Tindouf pour un choix politique fallacieux », fustige l’ancien président tunisien, Moncef Marzouki. Il juge plutôt...

L’Algérie menace-t-elle le Maroc ?

L’Armée algérienne menace indirectement le Maroc et se dit prête à faire face aux éventuelles menaces venant du royaume.

L’Algérie tacle à nouveau le Maroc

L’Algérie ne se prive pas de tacler le Maroc sur plusieurs questions. Amar Belhimer, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement algérien affirme que le royaume...

Ces articles devraient vous intéresser :

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Rachida Dati virée de « LR » après sa nomination au ministère de la Culture

Le président français, Emmanuel Macron, a nommé ce jeudi Rachida Dati, figure de la droite et ancienne ministre de la Justice, comme nouvelle ministre de la Culture.

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.