Racisme de la police française : la réponse de la France à l’ONU

1er juillet 2023 - 10h50 - France - Ecrit par : Bladi.net

La France a réagi à la déclaration du Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme (HCDH) sur les « profonds problèmes de racisme et de discrimination parmi les forces de l’ordre ».

Pour le ministère français des Affaires étrangères, les forces de l’ordre françaises sont soumises à un niveau de contrôle interne, externe et judiciaire que peu de pays peuvent prétendre avoir. La lutte contre le racisme et toutes les formes de discrimination est au cœur des missions de la France et de ses forces de l’ordre, sans aucune ambiguïté, soutient-on.

A lire : Un livre dévoile le racisme au sein de la police française

Dans le respect du droit des citoyens français à jouir pacifiquement de l’espace public et à y exprimer librement leurs opinions, les forces de l’ordre font, indique la France, preuve d’un professionnalisme exceptionnel face à des situations et actes d’extrême violence. L’usage de la force par la police et la gendarmerie nationales est strictement encadré et contrôlé, guidé par les principes d’absolue nécessité et de proportionnalité, dit-on, rappelant que 249 policiers ont été blessés au cours des violences qui touchent le pays.

« Nous sommes préoccupés par le meurtre d’un jeune de 17 ans d’origine nord-africaine par la police en France mardi. Nous notons qu’une enquête a été ouverte sur des allégations d’homicide volontaire. C’est le moment pour le pays de s’attaquer sérieusement aux profonds problèmes de racisme et de discrimination parmi les forces de l’ordre », avait déclaré auparavant Ravina Shamdasani, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH).

A lire : Un phénomène de « racisme systémique » dans la police française

« Nous soulignons également l’importance de se rassembler dans le calme. Nous appelons les autorités à veiller à ce que le recours à la force par la police pour lutter contre les éléments violents lors de manifestations respecte toujours les principes de légalité, de nécessité, de proportionnalité, de non-discrimination, de précaution et de responsabilité. Toute allégation d’usage disproportionné de la force doit faire l’objet d’une enquête rapide », avait-elle ajouté.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Racisme - ONU - Vidéos - Bavure policière

Aller plus loin

Immigration et punaises de lit : Pascal Praud déclenche la colère

Un journaliste français se trouve au cœur d’une polémique pour avoir fait le lien entre la prolifération des punaises de lit et l’immigration.

Mort de Nahel : deuxième nuit de violences en France

La mort de Nahel M., un jeune de 17 ans, tué mardi par un policier lors d’un contrôle routier à Nanterre, a suscité une vague de colère et de tensions dans plusieurs quartiers...

Quand les colonnes de la police française « puent » racisme et violence

L’agression de Michel Zecler, comme à tant de nombreux policiers d’origine maghrébine et subsaharienne, met à nu quelques « brebis galeuses », tapies dans les colonnes de la...

Un phénomène de « racisme systémique » dans la police française

Un rapport met en lumière le phénomène de « racisme ou de discrimination systémique » dans la police française. Les pouvoirs publics sont appelés à renforcer leurs efforts en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Le Roi Mohammed VI en visite au Sahara ?

Le roi Mohammed VI serait attendu dans les prochains jours au Sahara où il se rendra dans plusieurs villes.

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Iliass Aouani, recordman italien du marathon, répond avec élégance aux injures racistes

Après avoir battu le record italien du marathon (2h07:16), Iliass Aouani a essuyé des insultes racistes. Sur la toile, il a été attaqué notamment sur ses origines marocaines. Plutôt que d’employer le même ton que ses détracteurs, l’athlète a préféré...

Accusé de racisme, Christophe Galtier a le soutien de Laurent Blanc

À l’instar de Genesio, Kombouaré et Roy, le coach de l’Olympique lyonnais (OL) Laurent Blanc a défendu son collègue et ami Christophe Galtier, entraîneur du PSG accusé de racisme dans une affaire qui remonte à son passage à l’OGC Nice la saison dernière.

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.