Malade, Raïs Ahmad Bizmaoun pris en charge par le ministère de la Culture

5 décembre 2021 - 14h40 - Culture - Ecrit par : P. A

Le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaïd, a accepté de prendre en charge les frais d’hospitalisation de l’artiste amazigh, Raïd Ahmad Bizmaoun.

Le ministre a réagi favorablement à la demande de la parlementaire du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), Khadija Arouhal, qui appelait à la prise en charge des frais d’hospitalisation de l’artiste amazigh, Raïs Ahmad Bizmaoun, fait savoir Bayane al Yaoume. Le responsable a assuré qu’il s’occupera entièrement du traitement de cette icône de la musique traditionnelle amazighe.

La députée Khadija Arouhal avait adressé un courrier au ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, pour solliciter son assistance envers ce grand artiste dont l’état de santé est critique. Il subit des soins dans une clinique privée de la ville d’Agadir, précise la même source.

À lire : Le roi Mohammed VI vient au secours d’un célèbre artiste amazigh

Par la suite, la députée a exprimé sa gratitude au ministre Bensaïd qui, joignant l’acte à la parole, a contacté la famille de Bizmaoun pour leur annoncer qu’il prenait désormais en charge tous les frais d’hospitalisation de l’artiste amazigh.

Né en 1948 dans la région de Haha, Raïs Bizmaoun « a étudié à l’école coranique puis à l’école primaire. A la suite du décès de son père, il se retrouve dans l’obligation de quitter l’école pour aller travailler principalement dans les chantiers de construction à Tafraout », une expérience qui a inspiré sa célèbre chanson : « Ajdig nk allouz ifgigak ouameln », peut-on lire sur une page Facebook des fans de l’artiste.

Dans ses chansons, l’artiste aborde des questions sociales, éducatives ou encore psychologiques. Son premier album, intitulé « Oufighd Izoukad », a été un franc succès.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Amazigh - Ministère de la Culture - Mohamed Mehdi Bensaïd

Aller plus loin

La langue et la culture amazighes au lycée Descartes de Rabat

Les programmes du lycée Descartes de Rabat vont s’enrichir avec l’enseignement de la langue et de la culture amazighes. La cérémonie inaugurale de collaboration dans ce domaine...

Malade, le chanteur Mohamed Rifi appelle à l’aide

Gravement malade, le chanteur marocain Mohamed Rifi a demandé le secours de l’État pour une prise en charge médicale complète.

Décès du célèbre artiste amazigh Raïs Ahmed Bizmaoun

Âgé de 72 ans, Raïs Ahmed Bizmaoun, icône de la musique traditionnelle amazighe, est décédé vendredi dans une clinique privée à Agadir, des suites d’un cancer.

Appel pour la promotion de l’amazigh auprès des MRE

Le Collectif des associations amazighes établis à l’étranger ont adressé une lettre au gouvernement marocain, pour réclamer la promotion de la culture amazighe aux...

Ces articles devraient vous intéresser :

La chanteuse Fatima Tabaamrant menacée par un salafiste

Alors qu’elle fait l’objet d’attaques verbales de la part d’un prédicateur salafiste, l’icône de l’art amazigh, Fatima Tabaamrant, ancienne députée RNI, vient de recevoir le soutien du parti d’Aziz Akhannouch.

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Malade, Aïcha Mahmah expulsée par une clinique

Grâce à l’intervention du ministère de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication, l’actrice marocaine Aïcha Mahmah a été admise à l’hôpital mardi pour recevoir un traitement et subir une opération.

Contenus choquants en ligne : Le Maroc veut sévir

La prolifération de contenus immoraux, futiles et offensants sur les réseaux sociaux préoccupe la société civile et les acteurs politiques, surtout les députés de l’opposition. Ceux-ci demandent des actions décisives pour lutter contre ce phénomène...

Maroc : des prix bas pour aller au cinéma

Le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication du Maroc, Mohamed Mehdi Bensaid, a annoncé un ambitieux projet visant à ouvrir 150 nouvelles salles de cinéma à travers le pays. Il est également prévu de faire un gros effort sur les...

Nouvel an amazigh au Maroc : ce sera le 14 janvier

La date du nouvel an Amazigh au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être définie par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et ce sera le 14 janvier. Ce jour sera donc chômé et payé.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Plan de sauvetage des monuments marocains après le séisme

Le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid, a assuré vendredi de la forte implication de son département dans le plan de reconstruction des sites historiques touchés par le séisme.

Le Groupe Barid Al-Maghrib promeut la langue amazighe

Le Groupe Barid Al-Maghrib entend intégrer la langue amazighe dans ses services. Dans ce sens, il a signé une convention de partenariat avec l’Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM).

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.