Malade, Raïs Ahmad Bizmaoun pris en charge par le ministère de la Culture

5 décembre 2021 - 14h40 - Culture - Ecrit par : A.P

Le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaïd, a accepté de prendre en charge les frais d’hospitalisation de l’artiste amazigh, Raïd Ahmad Bizmaoun.

Le ministre a réagi favorablement à la demande de la parlementaire du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), Khadija Arouhal, qui appelait à la prise en charge des frais d’hospitalisation de l’artiste amazigh, Raïs Ahmad Bizmaoun, fait savoir Bayane al Yaoume. Le responsable a assuré qu’il s’occupera entièrement du traitement de cette icône de la musique traditionnelle amazighe.

La députée Khadija Arouhal avait adressé un courrier au ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, pour solliciter son assistance envers ce grand artiste dont l’état de santé est critique. Il subit des soins dans une clinique privée de la ville d’Agadir, précise la même source.

À lire : Le roi Mohammed VI vient au secours d’un célèbre artiste amazigh

Par la suite, la députée a exprimé sa gratitude au ministre Bensaïd qui, joignant l’acte à la parole, a contacté la famille de Bizmaoun pour leur annoncer qu’il prenait désormais en charge tous les frais d’hospitalisation de l’artiste amazigh.

Né en 1948 dans la région de Haha, Raïs Bizmaoun « a étudié à l’école coranique puis à l’école primaire. A la suite du décès de son père, il se retrouve dans l’obligation de quitter l’école pour aller travailler principalement dans les chantiers de construction à Tafraout », une expérience qui a inspiré sa célèbre chanson : « Ajdig nk allouz ifgigak ouameln », peut-on lire sur une page Facebook des fans de l’artiste.

Dans ses chansons, l’artiste aborde des questions sociales, éducatives ou encore psychologiques. Son premier album, intitulé « Oufighd Izoukad », a été un franc succès.

Sujets associés : Amazigh - Ministère de la Culture - Mohamed Mehdi Bensaïd

Aller plus loin

Malade, le chanteur Mohamed Rifi appelle à l’aide

Gravement malade, le chanteur marocain Mohamed Rifi a demandé le secours de l’État pour une prise en charge médicale complète.

Le roi Mohammed VI vient au secours d’un célèbre artiste amazigh

Le roi Mohammed VI est venu en aide à l’acteur amazigh, Ahmed Aouinti, en prenant en charge l’ensemble des frais médicaux relatifs à son opération chirurgicale.

La langue et la culture amazighes au lycée Descartes de Rabat

Les programmes du lycée Descartes de Rabat vont s’enrichir avec l’enseignement de la langue et de la culture amazighes. La cérémonie inaugurale de collaboration dans ce domaine...

Appel pour la promotion de l’amazigh auprès des MRE

Le Collectif des associations amazighes établis à l’étranger ont adressé une lettre au gouvernement marocain, pour réclamer la promotion de la culture amazighe aux...

Ces articles devraient vous intéresser :

Adidas aidera les artisans marocains de zellige

Dans le cadre de l’accord avec le Maroc sur le maillot controversé de la sélection algérienne, Adidas a accepté de créer une collection dédiée au patrimoine marocain.

Maroc : appel à déclarer férié le jour du Nouvel an amazigh

Quelque 45 ONG marocaines et de la diaspora demandent au roi Mohammed VI de déclarer férié le « Yennayer » ou Nouvel an amazigh, célébré le 13 janvier de chaque année.

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Tournage de films : le Maroc et Netflix en discussion

Le ministre marocain de la Culture, Mehdi Bensaïd, a rencontré lundi l’envoyé spécial du président de Netflix. Objectif, négocier l’installation de la plateforme américaine au Maroc pour augmenter le chiffre d’affaires annuel des tournages étrangers...

Maroc : de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch franchit de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh, mais des efforts considérables restent à fournir pour que la langue retrouve sa place qui lui est échue.

La SNRT ouvre ses portes aux Marocains du monde

Des journées portes ouvertes au profit de la communauté marocaine vivant à l’étranger. Il s’agit d’une initiative de la SNRT en vue de mettre les projecteurs sur le rôle que jouent ces citoyens marocains résidant à travers le monde dans le...

Des erreurs sur les panneaux d’autoroutes marocaines

Le député Kamal Ait Mik, membre du groupe parlementaire du Rassemblement national des indépendants (RNI) à la Chambre des conseillers, a relevé des erreurs dans l’écriture des mots amazighs sur les panneaux de signalisation routière.

Le Roi Mohammed VI instaure le Nouvel An Amazigh comme jour férié au Maroc

Le Nouvel An Amazigh sera désormais un jour férié officiel au Maroc, selon une décision qui vient d’être prise par le roi Mohammed VI.