Ramtane Lamamra accuse le Maroc de « terrorisme d’Etat »

6 novembre 2021 - 10h20 - Monde - Ecrit par : A.P

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, réitère les accusations contre le Maroc au sujet de la présumée attaque qui aurait causé la mort de trois routiers algériens.

Pour le chef de la diplomatie algérienne, l’attaque présumée du Maroc est un acte d’une « extrême gravité ». Ramtane Lamamra a attiré l’attention de plusieurs organisations internationales sur ces faits qu’il qualifie de « terrorisme d’État », fait savoir l’agence de presse algérienne APS.

Dans un message adressé au secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, au président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, au secrétaire général de la Ligue des États arabes, Ahmed Aboul Gheit, et au secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique, Youssef Ben Ahmed Al-Othaimeen, Lamamra a souligné qu’aucune circonstance ne saurait justifier l’acte du Maroc qui selon lui, menacerait « la sécurité et la stabilité dans toute la région ».

À lire : Guterres exhorte le Maroc et l’Algérie à engager un dialogue

Ramtane Lamamra a aussi précisé dans sa lettre « la volonté et la capacité de l’Algérie d’assumer ses responsabilités en matière de protection de ses ressortissants et de leurs biens en toutes circonstances », assurant par ailleurs que « l’assassinat des trois ressortissants algériens ne restera pas impuni ».

Dans un communiqué en date du 3 novembre, la présidence algérienne a affirmé que « trois ressortissants algériens ont été lâchement assassinés par un bombardement barbare de leurs camions alors qu’ils faisaient la liaison Nouakchott-Ouargla ». L’information a été aussitôt démentie par une source marocaine qui a déclaré à l’AFP que « le Maroc ne sera jamais entraîné dans une spirale de violence et de déstabilisation régionale », déplorant les « accusations gratuites » de l’Algérie contre le Maroc.

De son côté, la Minurso, la mission onusienne au Sahara, a dépêché une équipe sur les lieux pour rechercher les causes de cet incident. Elle déposera son rapport au secrétaire général de l’ONU dans les prochains jours.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Diplomatie

Aller plus loin

Un chef de parti algérien appelle à renverser le régime marocain

Tayeb Zitouni, chef du Rassemblement national démocratique (RND) en Algérie, lors d’une intervention jeudi à Tiaret, a appelé les Marocains à «  renverser le pouvoir marocain  ».

Le Maroc veut éviter une guerre avec l’Algérie

Le Maroc n’entend pas réagir aux attaques incessantes de l’Algérie afin d’éviter la guerre dans la région, a déclaré une source marocaine en réaction aux accusations de...

Des routiers algériens tués par un drone marocain ?

Trois civils algériens, originaires des villes de Laghouat et Ouargla, auraient été tués lundi par un drone marocain lors d’une attaque contre l’armée sahraouie. Les autorités...

L’Algérie mène une guerre électronique contre le Maroc

L’Algérie continue d’accuser le Maroc de cyberattaque, mais mène en coulisse une guerre électronique sur les réseaux sociaux pour nuire à l’image du royaume et à ses institutions.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...