Ramtane Lamamra accuse le Maroc de « terrorisme d’Etat »

6 novembre 2021 - 10h20 - Monde - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, réitère les accusations contre le Maroc au sujet de la présumée attaque qui aurait causé la mort de trois routiers algériens.

Pour le chef de la diplomatie algérienne, l’attaque présumée du Maroc est un acte d’une « extrême gravité ». Ramtane Lamamra a attiré l’attention de plusieurs organisations internationales sur ces faits qu’il qualifie de « terrorisme d’État », fait savoir l’agence de presse algérienne APS.

Dans un message adressé au secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, au président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, au secrétaire général de la Ligue des États arabes, Ahmed Aboul Gheit, et au secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique, Youssef Ben Ahmed Al-Othaimeen, Lamamra a souligné qu’aucune circonstance ne saurait justifier l’acte du Maroc qui selon lui, menacerait « la sécurité et la stabilité dans toute la région ».

À lire : Guterres exhorte le Maroc et l’Algérie à engager un dialogue

Ramtane Lamamra a aussi précisé dans sa lettre « la volonté et la capacité de l’Algérie d’assumer ses responsabilités en matière de protection de ses ressortissants et de leurs biens en toutes circonstances », assurant par ailleurs que « l’assassinat des trois ressortissants algériens ne restera pas impuni ».

Dans un communiqué en date du 3 novembre, la présidence algérienne a affirmé que « trois ressortissants algériens ont été lâchement assassinés par un bombardement barbare de leurs camions alors qu’ils faisaient la liaison Nouakchott-Ouargla ». L’information a été aussitôt démentie par une source marocaine qui a déclaré à l’AFP que « le Maroc ne sera jamais entraîné dans une spirale de violence et de déstabilisation régionale », déplorant les « accusations gratuites » de l’Algérie contre le Maroc.

De son côté, la Minurso, la mission onusienne au Sahara, a dépêché une équipe sur les lieux pour rechercher les causes de cet incident. Elle déposera son rapport au secrétaire général de l’ONU dans les prochains jours.

Sujets associés : Algérie - Diplomatie

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Un chef de parti algérien appelle à renverser le régime marocain

Tayeb Zitouni, chef du Rassemblement national démocratique (RND) en Algérie, lors d’une intervention jeudi à Tiaret, a appelé les Marocains à «  renverser le pouvoir marocain ...

Le Maroc veut éviter une guerre avec l’Algérie

Le Maroc n’entend pas réagir aux attaques incessantes de l’Algérie afin d’éviter la guerre dans la région, a déclaré une source marocaine en réaction aux accusations de l’Algérie selon...

L’ONU enquête sur le décès des camionneurs algériens

La MINURSO a lancé une enquête en vue d’élucider les conditions de décès de trois camionneurs algériens, et fournir un rapport qui sera ensuite soumis au secrétaire général de...

L’Algérie mène une guerre électronique contre le Maroc

L’Algérie continue d’accuser le Maroc de cyberattaque, mais mène en coulisse une guerre électronique sur les réseaux sociaux pour nuire à l’image du royaume et à ses...

Nous vous recommandons

Algérie

Asmaa Lamnawar répond au président algérien

La chanteuse marocaine Asmaa Lamnawar a réagi à l’attaque verbale du président algérien contre la monarchie marocaine. Elle prend la défense du roi Mohammed VI et critique vertement Abdelmadjid Tebboune.

Un sénateur algérien appelle à l’imposition du visa pour les Marocains

Alors que la rupture par l’Algérie des relations diplomatiques avec le Maroc ne concerne pas le volet consulaire, un sénateur algérien a appelé Alger à imposer le visa aux Marocains.

Le Maroc renforce la sécurité à ses frontières avec l’Algérie

Suite à la tentative d’entrée vendredi de quelque 2000 migrants à Melilla, le Maroc a décidé de renforcer davantage son dispositif militaire aux frontières avec l’Algérie. Des réseaux criminels algériens seraient derrière un « juteux trafic avec le silence...

La décision de l’Espagne d’aider le Maroc à importer du gaz met en colère l’Algérie

L’Algérie serait en colère contre l’Espagne qui a décidé d’aider le Maroc à importer du gaz via le gazoduc Maghreb-Europe.

Mohammed VI a réussi à faire plier l’Espagne en 15 mois

Après quinze mois de pressions, le roi Mohammed VI a fini par atteindre son objectif d’amener l’Espagne à reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara.

Diplomatie

José Manuel Albares attendu au Maroc dans quelques jours

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, effectuera une visite au Maroc le 1er avril prochain. Un pas de plus dans le renforcement des relations entre Rabat et Madrid.

Aziz Akhannouch, émissaire du roi Mohammed VI, reçu par le prince héritier d’Abou Dhabi

Aziz Akhannouch, chef du gouvernement, émissaire du roi Mohammed VI, a été reçu, samedi 25 décembre à Abou Dhabi, par le prince héritier d’Abou Dhabi, cheikh Mohamed Ben Zayed Al Nahyane, commandant suprême adjoint des Forces armées des Émirats arabes...

Maroc-Algérie : des personnalités appellent à la pacification des relations

Ouvrir les frontières terrestres pour permettre des couloirs humanitaires et la circulation des personnes, et mettre fin aux discours haineux et promouvoir une nouvelle ère des relations diplomatiques. Ainsi se résume « L’Appel du futur » lancé par des...

Maroc-Polisario : un ancien ministre espagnol écarte le réferendum au Sahara

L’ancien ministre de la Défense et ancien président du Congrès, a souligné, lors de son intervention au Forum économique de Ceuta, la nécessité de maintenir des relations de bon voisinage avec le Maroc et de résoudre le conflit du Sahara qui, selon lui, ne...

Rupture avec le Maroc : pas d’inquiétudes dans le rang des Marocains d’Algérie

Certains Marocains d’Algérie ne semblent pas être inquiets au sujet de la décision algérienne de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc. Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra les a d’ailleurs rassurés en affirmant qu’ils...