Le Maroc veut éviter une guerre avec l’Algérie

4 novembre 2021 - 18h00 - Monde - Ecrit par : A.P

Le Maroc n’entend pas réagir aux attaques incessantes de l’Algérie afin d’éviter la guerre dans la région, a déclaré une source marocaine en réaction aux accusations de l’Algérie selon lesquelles une attaque marocaine aurait tué trois de ses ressortissants.

« Si l’Algérie veut la guerre, le Maroc n’en veut pas. Le Maroc ne sera jamais entraîné dans une spirale de violence et de déstabilisation régionale », a déclaré ce mercredi à l’AFP une source marocaine, déplorant les « accusations gratuites » de l’Algérie contre le Maroc au sujet de la mort de trois routiers algériens dans une présumée attaque marocaine par drone.

« Le Maroc n’a jamais ciblé et ne ciblera jamais des citoyens algériens, quelles que soient les circonstances et les provocations », a assuré la même source qui a requis l’anonymat. Pour le moment, le Maroc n’a donné aucune réaction officielle à ce sujet.

À lire : Des routiers algériens tués par un drone marocain ?

Selon une certaine presse algérienne, trois routiers algériens auraient trouvé la mort lundi, lors d’une attaque des Forces armées royales marocaines. Le lendemain, les autorités mauritaniennes ont aussitôt démenti l’information. « La Direction de la communication et des relations publiques, commandée par l’état-major général des armées, nie la survenance de toute attaque à l’intérieur du territoire national », a indiqué l’armée mauritanienne dans un communiqué de presse.

Dans un communiqué officiel publié mercredi, la présidence algérienne accuse le Maroc de cette présumée attaque ayant causé la mort des trois civils algériens, affirmant qu’elle s’est déroulée sur la route entre Nouakchott et Ouargla dans le sud de l’Algérie. Cette zone est « empruntée exclusivement par des véhicules militaires des séparatistes du Polisario. On s’étonne donc de voir les autorités algériennes évoquer la présence d’un camion qui se trouverait dans cette zone, eu égard à sa nature juridique et à son utilisation à des fins militaires », relève toutefois la source marocaine.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Diplomatie

Aller plus loin

L’Algérie craint le réarmement du Maroc par Israël

Les dernières acquisitions en armes faites par le Maroc auprès d’Israël créent un vent de panique chez l’Algérie. Son armée estime que les nouvelles armes israéliennes confèrent...

Maroc-Algérie : les militaires marocains prêts à la guerre

L’armée marocaine est préparée à faire face à toute attaque éventuelle de l’Algérie. En témoigne la récente visite du ministre israélien de la Défense Benny Gantz au Maroc,...

Un militaire algérien tué par une bombe près de la frontière marocaine

Un attentat à la bombe est survenu mercredi près de la frontière algéro-marocaine, plus précisément dans la commune de At-Boussaïd à l’Ouest de la wilaya de Tlemcen. Le bilan...

Des missiles algériens dirigés vers le Maroc ?

La crise entre l’Algérie et le Maroc tend à s’intensifier depuis la mort de trois routiers algériens dans la région du Sahara. L’Algérie accuse le Maroc de la mort de ses...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.